Slide
Dask-Angel Dejoie, première lauréate du concours, secondaire 4, Collège de l’Etoile de Ouanaminthe.© PNUD Haïti / Ruvens E. Boyer
Slide
Ovation du public pour les jeunes finalistes. © PNUD Haïti / Ruvens E. Boyer
Slide
Lauréats, lauréates et les organisateurs du concours. © PNUD Haïti / Ruvens E. Boyer
Slide
Vue de l'assistance lors de la cérémonie de remise des prix. © PNUD Haïti / Ruvens E. Boyer

Le 11 février dernier, le projet de Renforcement du système de gestion des déchets solides en Haïti (GDS), a levé le voile sur les 131 finalistes venant de 22 écoles et les heureux gagnants du concours de texte organisé sur la gestion des déchets solides en Haïti. Cette initiative visait à encourager les jeunes à contribuer à la réflexion autour de leur environnement immédiat et de sensibiliser les communautés sur les bonnes pratiques en matière de gestion des déchets.

La cérémonie de remise des prix a réuni environ 1 500 élèves, des représentants du Ministère de l’environnement ; du Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle via le bureau du district scolaire de Ouanaminthe ; de la Mairie de Ouanaminthe, des personnalités et notables de la ville et des membres de la société civile organisée de la commune.

« Nous assistons à une prolifération sans précédent de détritus à Ouanaminthe, due en particulier à une gestion chaotique des déchets. Ce qui n’est pas sans incidence sur notre santé et notre environnement. Grâce à ce concours, j’ai pu contribuer au dialogue sur la gestion des déchets solides et faire entendre ma voix » a déclaré fière, mademoiselle Dejoie Dask-Angel, première lauréate, élève de secondaire 4 au Collège de l’Etoile de Ouanaminthe.

Pour sa part, s’adressant à l’ensemble des finalistes présents dans la salle, Mme Dorine Jean Paul, chef de l’unité résilience au PNUD, s’est réjouie de l’intérêt porté par les jeunes aux activités du projet GDS et particulièrement à leur participation au concours : « votre engagement à ce projet nous donne de l’espoir et témoigne de votre conscience sur la nécessité d’une meilleure gestion de déchets dans vos communautés ».

« Je suis fière de vous comme des potentiels portes paroles à la cause environnementale tant dans vos communautés que vos familles respectives » a-t-elle conclu.

De son côté, Jacques Washington Joseph, Chef du projet GDS, a mis l’accent sur le côté inclusif et participatif de l’ensemble des initiatives : « Le projet, explique-t-il, travaille avec l’ensemble des acteurs du secteur GDS dans le pays afin de réfléchir sur les grandes questions liées à la gestion des déchets solides au niveau national et local ».

« Le 6 février dernier, le Groupe thématique sur la gestion de déchets en Haïti a été mis sur pied sous le leadership du Ministère de l’environnement et du Service national de gestion de résidus solides. Cette nouvelle structure regroupe divers acteurs de la société civile et des universités afin de réfléchir sur des éléments de réformes du secteur GDS en Haïti. » a-t-il ajouté.

Le projet GDS entend fournir un accompagnement direct aux municipalités de Jérémie, Ouanaminthe et Mirebalais en termes de renforcement des capacités, disposition de matériels et équipements et mise en place d’infrastructures de gestion de déchets solides. C’est en ce sens, qu’il est prévu d’appuyer la mise en place d’un éco-site à Jérémie et d’une déchèterie à Ouanaminthe ainsi que la conduite des études préalables à la mise en place d’une infrastructure de GDS à Mirebalais. Cependant, l’un des plus grands défis auquel fait face le projet est la disponibilité de terrains qui répondent aux normes, ajouté à la récurrence des problèmes fonciers.

Lancé le 30 avril 2019, le projet de « renforcement du système de gestion des déchets solides en Haïti », financé par le Gouvernement du Japon et exécuté par le PNUD en collaboration avec le Ministère de l’Environnement (MDE) et les municipalités de Jérémie, Ouanaminthe et Mirebalais, vise notamment à fournir une assistance technique au MDE en vue d’une stratégie durable de gestion de déchets solides (GDS) en Haïti et le renforcement des capacités internes des municipalités dans ses zones d’intervention.

Icon of SDG 03 Icon of SDG 06 Icon of SDG 11

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global