De G-à-D Peretz Ebert, M. Joseph Jouthe, Ministre de l’Environnement et Fernando Hiraldo, Représentant Résident PNUD Haïti.

Port-au-Prince, le 27 août 2019 – Les Ministères de l’Environnement (MDE), de la Planification et de la Coopération Externe (MPCE) ont lancé officiellement, ce 27 août à Port-au-Prince, le Projet « d’intégration des risques liés au changement climatique dans les processus de planification du développement national en Haïti ». Ce projet, qui sera mis en œuvre sous le leadership des Ministères précités avec un accompagnement technique du PNUD, vise à renforcer les capacités institutionnelles et techniques nationales en vue du développement itératif du plan national d’adaptation (PNA) et une intégration efficace de l’Adaptation dans les processus de coordination, de planification et de budgétisation aux niveaux national et local.  

Le changement climatique constitue l’un des défis majeurs du 21e siècle. Au niveau mondial, les scientifiques n’ont toujours pas cessé d’alerter l’opinion publique et les décideurs, en particulier, sur les dangers des perturbations climatiques pour la planète et le prix de leurs impacts. Selon un rapport publié par le Bureau des Nations unies pour la réduction des risques de catastrophes (UNISDR), entre 1998 et 2017 le coût des catastrophes climatiques dues à des épisodes de climat extrême a explosé de 251%. Ce qui équivaut à un montant de 2.9 milliards de dollars.

Une étude récente menée par German Watch en 2017 place Haïti parmi les 3 pays les plus touchés par les phénomènes météorologiques extrêmes entre 1996 et 2015. Selon l'indice de risque climatique à long terme (IRC), pendant cette période, le pays a perdu environ 221.92 millions de dollars américains et des pertes en vie humaine s’élevant à 3,500. Le PDNA a révélé qu’en 2008 seulement, les ouragans et les cyclones ont entraîné une perte de 15% du PIB du pays. Plus récemment, en 2016, l'ouragan Matthew a fait 473 morts, 339 blessés et des dégâts considérables, dont le coût a représenté 32% du PIB, compromettant ainsi les avancées du pays en matière de développement et les efforts visant à éradiquer la pauvreté.

« Ne pas agir aujourd’hui face au changement climatique couterait à Haïti, 3 milliards USD jusqu’en 2025 alors que l’adaptation nécessiterait 261 millions USD sur la même période. Ainsi, l’adaptation aux changements climatiques représenterait une économie de 1.5 milliards USD en 2025 pour le pays en le comparant au coût de l’inaction » a déclaré M. Joseph Jouthe, Ministre de l’Environnement.

Selon le Rapport 2018 sur l’écart entre les besoins et les perspectives en matière de réduction des émissions, l’effort de tous, notamment du secteur privé, conjugué au potentiel inexploité de l’innovation et au financement vert pourraient permettre de combler l’écart entre les besoins et les perspectives en matière de réduction des émissions dans le monde.

À travers plus de 170 pays et territoires, le PNUD s’engage à promouvoir à la fois les efforts d’atténuation et d’adaptation pour faire face au changement climatique. « Le PNUD agit de concert avec les pays pour traduire leurs objectifs de lutte contre aux changements climatiques en mesures concrètes. Cette mission repose essentiellement sur le soutien que nous apportons à la conception et à l’exécution de projets sur le climat, ou sur l'appui technique fournit dans le développement des outils et politiques en matière de changement climatique » a indiqué Fernando Hiraldo, Représentant Résident du PNUD Haïti.

Bénéficiant d’un financement du Fonds Vert pour le Climat sur une durée de 48 mois, ce projet devra contribuer à stimuler le processus de planification de l’adaptation en Haïti par le renforcement du mécanisme de coordination pour la planification et la mise en œuvre de l’adaptation multisectorielle à différents niveaux; Le PNA doit être élaboré avec une base factuelle solide pour la planification de l'adaptation et les priorités doivent être intégrées dans le Plan Stratégique de Développement d’Haïti (PSDH) et le Plan National de Gestion des Risques et des Désastres (PNGRD). Enfin, il doit permettre la mise en place d’un cadre de financement pour les actions d'adaptation au changement climatique à moyen et long terme.

« J’invite toutes les parties prenantes au projet à joindre leurs efforts pour une mise en œuvre efficace et effective des activités planifiées. Le MDE sera à vos côtés dans cette aventure dont les implications sont importantes pour les générations futures et la population qui attend les résultats de ce projet» a déclaré le Ministre de l’Environnement.

Le Projet « d’Intégration des risques liés au changement climatique dans les processus de planification du développement national en Haïti », s’aligne sur les priorités globales d'adaptation, la vision du plan stratégique de développement d’Haïti (PSDH), le Schéma National d'Aménagement du Territoire (SNAT), la Politique Nationale sur les Changements Climatiques et sur la Contribution Déterminée Nationale (CDN).

Pour plus d’informations, merci de contacter :

Ruvens Ely Boyer, PNUD Haïti, 509 48 94 85 34, ruvens-ely.boyer@undp.org

***

Le PNUD forge des partenariats à tous les niveaux de la société pour aider à construire des nations résilientes, afin de mener à bien une croissance qui améliore la qualité de vie de chacun. Présents dans environ 170 pays et territoires, nous offrons une perspective mondiale et des connaissances locales au service des peuples et des nations. www.ht.undp.org

Icon of SDG 13 Icon of SDG 14 Icon of SDG 15

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global