Des autorités locales, CASECs, ASECs et des mobilisateurs communautaires présent pour le lancement officiel des ateliers. © PNUD Haïti / Frantz Jean

Jérémie, le 29 Juillet 2019 – Avec l’appui financier du Gouvernement du Canada, le PNUD à travers le projet de Relèvement Post-Catastrophe, fournit un appui technique aux mairies des communes de Dame-Marie et de Anse-d’Hainault pour l’organisation des ateliers de diagnostic participatif lancés le 22 juillet dernier à Dame-Marie. Ces ateliers de travail, mobilisant des représentants du secteur économique, de la société civile, des secteurs socio-culturels et des autorités locales, permettront l’élaboration de Plans Communaux de Développement (PCD). Il s’agit pour les membres des régions concernées, d’établir eux-mêmes les priorités en matière de besoins, en vue de l’orientation des actions de développement.

Considérant l’expertise nécessaire et les moyens financiers pour parvenir à l’élaboration de Plans Communaux de Développement, l’un des maires adjoints de Dame-Marie, M. Guerlince Michel estime qu’il s’agit d’une occasion en or offerte par le PNUD aux communes de Dame-Marie et Anse-d’Hainault :

‘’ Les Plans communaux de développement nous offriront la possibilité de définir nos priorités dans différents secteurs. Il s’agit d’un outil crucial d’aide à la planification et aux prises de décisions, nous sommes ainsi très reconnaissants envers le Gouvernement du Canada et le PNUD ’’ a conclu le maire, dans son discours de circonstance.

Un PCD est, entre autres, un outil de référence sur les potentialités, les ressources naturelles, les ressources humaines et les axes de développement stratégique, selon M. Rosalvo Dort, Expert en Gouvernance locale du projet de Relèvement Post-Catastrophes du PNUD dans la Grand’Anse. D’après lui, ces ateliers confèrent aux habitants le pouvoir de participer activement à la conception de projets qui correspondent mieux aux besoins de leur communauté.

‘’La Grand’Anse est parmi l’un des plus grands pourvoyeurs de fruits de mer à Port-au-Prince et le cacao produit en Haïti figurent parmi les 50 meilleurs au monde ’’. – Confie Dort Rosalvo. Pour l’Expert, investir dans ces secteurs, en travaillant avec des pêcheurs, des associations de pêcheurs, d’agriculteurs, etc., peut certainement contribuer au relèvement et au développement à long terme des deux (2) communes.

Selon le rapport sur l’évaluation des besoins post-catastrophes (PDNA), les pertes enregistrées après le passage du cyclone Matthieu sur la Grand’Anse, représenteraient environ HTG 7,171, 824,485.4 et concernent des secteurs sur lesquels reposaient une bonne partie des activités industrielles du département, comme la transformation du cacao et la pêche. Les PCD créeront ainsi des pistes pour mieux orienter les actions des acteurs humanitaires et organisations de développement. Cela contribuera à l’amélioration des conditions de vie des populations des zones touchées par des catastrophes, en maximisant les impacts pour les bénéficiaires, tout en évitant le gaspillage de ressources dans des actions d’aide isolées et mal planifiées.

Les données collectées à partir des travaux de groupe et des plénières par les participants lors des ateliers, sur notamment le profil historique de leur localité, la cartographie (carte technique des routes principales et une carte des risques et des désastres) et l’éducation sanitaire, seront ensuite confrontées à des données scientifiques auprès d’institutions spécialisées, avant leur validation.

Diverses autorités locales dont des maires, des CASECS et des ASECS, ont pris part à la cérémonie de lancement des ateliers. L’événement organisé avec le soutien du gouvernement du Canada auquel est associé le PNUD, a aussi réuni des représentants des membres du comité de pilotage et des notables de la commune, désignés lors de consultations avec les habitants des sections communales et des centres-villes, pour participer aux ateliers.

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global