Les jeunes se mobilisent pour sauver notre planète. © PNUD Haïti / Molière Solon

Malgré le discours très répandu sur le déclin de l’engagement de la jeunesse dans les affaires publiques, la réalité s’avère beaucoup plus nuancée. À travers le monde, les jeunes ne cessent d’inventer de nouveaux chemins pour se faire entendre et faire valoir leurs causes, en dépit des résistances de toutes sortes. Ainsi, les jeunes se mobilisent pour sauver notre planète, pour l’égalité entre les sexes en défendant les droits fondamentaux des personnes les plus vulnérables, pour exiger la transparence et la reddition des comptes dans la gestion des affaires publiques, pour promouvoir la justice et la paix. Ces causes correspondent bien aux Objectifs du développement durable à réaliser d’ici à 2030.  

La jeunesse haïtienne, nonobstant sa condition difficile, n’est pas isolée de cette tendance mondiale. Le forum sur l’engagement civique des jeunes, organisé par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) en Haïti, les 25 et 26 novembre derniers, en partenariat avec le ministère de la Jeunesse, des Sports et de l’Action civique, a confirmé cette dynamique à travers les échanges entre des organisations de jeunes, les secteurs de la société civile, du monde politique et des institutions publiques. Lors de ce forum, la jeunesse haïtienne s’est montrée préoccupée par l’avenir de son pays, portant un intérêt manifeste notamment pour les questions de bonne gouvernance, de justice sociale, des droits humains et des problématiques environnementales. Les jeunes ont relevé plusieurs obstacles à leur épanouissement et à la valorisation de leur rôle en tant qu’acteur social, tels que l’exclusion, le manque d’opportunités et de promotion d’une politique de jeunesse ainsi que l’inégalité des chances.  

Plusieurs éléments de stratégies et de solutions ont été discutés lors de ce forum, lesquels pourraient permettre aux jeunes de contribuer d’une manière significative au développement économique et social du pays. L’inclusion des jeunes dans les processus politiques en général et les processus de prise de décision, en particulier, est en effet une condition fondamentale pour valoriser le rôle des jeunes dans la société et transformer la jeunesse haïtienne en une force vive de changement et de développement.

Le PNUD et l’UNFPA réaffirment leur engagement, à travers leurs différents programmes et grâce à l’appui financier des bailleurs, à contribuer au renforcement de l’inclusion des jeunes dans les différents aspects de la vie nationale, y compris dans les processus électoraux et la promotion des conditions pour un dividende démographique, en termes d’accès équitable à l’emploi et aux autres droits économiques et sociaux et d’égalité de chance, et ce, dans l’optique de leur épanouissement. Les jeunes doivent avoir la possibilité d’exprimer leur voix librement et l’opportunité d’accéder aux postes électifs. Notre rôle est d’aider cette jeunesse, qui aspire légitimement au changement, à libérer ses capacités créatives et à contribuer au développement durable, à la justice, à la stabilité et à la paix.

OP-ED conjoint PNUD / UNFPA

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global