Rapport sectoriel tourisme

19 mai 2017

Le secteur touristique au niveau national a été faiblement impacté et la majorité de l’offre reste opérationnelle. Toutefois, les infrastructures des entreprises des sous-secteurs concernés (hôtels, restaurants, bateaux, etc.) ont subies localement des dommages importants, affectant près de 300 petites et moyennes entreprises dans l’extrême Sud. Les infrastructures publiques clés pour la région telles que l’école de formation hôtelière des Cayes, centre d’accueil de la grotte Marie-jeanne, plage de Port Salut ont également été endommagées. La dégradation de l’image des régions affectées décourage les touristes. A date, la réponse a porté sur les réparations temporaires de certaines infrastructures routières, le nettoyage des débris, la réparation de toits et autres petites infrastructures/équipements. Plus de 15 hébergement touristiques et restaurants ont été affectés à Jérémie, totalisant une perte d’investissement estimée à plus d’un millions de dollars américains.  Plus de 4 hébergements touristiques ont été affectés à Camp Perrin totalisant une perte d’investissement estimée à plus de 365,000 dollars américains. 77% des chambres d’hôtel a Camp Perrin, 95% des chambres d’hôtel à Roche a bateau, 61% des chambres d’hôtel à Port Salut et 53% des chambres d’hôtel aux Cayes ont été complètement ou partiellement détruites. La cote des Arcadins, qui recèle une concentration hôtelière de 677 chambres de standards internationaux, a accusé des pertes estimé à plus de 1, 795,000 dollars.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global