Rapport sectoriel emploi et moyen de subsistance

7 avr. 2017

L’ouragan Matthew a touché 5,6 millions de personnes (43% d’entre elles ont moins de 18 ans) ou 1,2 million de ménages répartis dans quatre départements (Grande Anse, Nippes, trois communes de l’Ouest et Sud) dans la péninsule sud-ouest d’Haïti.


On estime qu’au cours de l’exercice 2016/17, un total de 32 437 532 journées de travail (ou l’équivalent de 122,406 emplois à temps plein) et environ 974.47 millions de Gourdes (14.74 millions $US) de revenu personnel ont été perdus par les pertes de productions dans les secteurs agricole et non agricole à la suite de catastrophes induites par l’ouragan, soit une moyenne de 141% de perte du salaire mensuel médian des travailleurs agricoles. Malheureusement, les données de l’ECVMAS n’étant pas désagrégées par sexe, il n’a pas été possible de faire une estimation des pertes en revenus des femmes par rapport aux hommes.


Les pertes totales en revenus sont basses en raison de salaires extrêmement bas dans les zones rurales affectées, bien en deçà du salaire minimum national. De plus, les données provenant de la dernière enquête sur les ménages (ECVMAS 2012) ne sont pas exhaustives et nécessiteraient d’une profonde révision.  En effet, le salaire médian agricole mensuel pour les zones a été évalué à 812 HTG dans les zones affectées, soit environ 12 $US par mois. En revanche, le revenu moyen global (au niveau national) agricole est de 2860 HTG, soit 43 $US par mois. En utilisant ce revenu moyen global par secteur, les pertes totales de revenus personnel dans l’agriculture s’élèvent à environ 2 647 millions de gourdes (40.053 millions $US), 938.6 millions de gourdes (14.2 millions $US) dans le secteur non agricole et un total de 3 586.2 millions de gourdes (54.2 millions $US) de pertes en revenus.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global