Rapport sectoriel éducation

13 mai 2017

Selon les chiffres officiels et partiels du Ministère de l’éducation nationale, 916 écoles fondamentales, dont la grande majorité est publique, 754 établissements secondaires dont 33 lycées et 11 centres professionnels sont touchées dans 8 des 10 départements scolaires du pays. Par conséquent, au moins 150000 enfants et adolescents risquent d’être déscolarisés pour l’année académique en cours, et quelque 5.000 enseignants et directeurs travaillant dans le système éducatif sont touchés par l’ouragan Matthew.  Il convient de souligner que les données du fondamental  concernent en grande partie le secteur public pour lequel l’évaluation a été faite rapidement par les DDE. Ces chiffres augmenteront à mesure que les évaluations et les données collectées sont acheminées à travers le Ministère de l’éducation, les Directions départementales de l’éducation et les partenaires du secteur. On estime également que, dans les zones les plus durement touchées comme le grand sud (regroupant les départements de la Grand-Anse, des Nippes  et du Sud) et le Nord-ouest qui comptent à eux seuls environ 3952 écoles fondamentales , le pourcentage d’écoles endommagées pourrait atteindre 80% du parc scolaire de ces départements, soit environ 3162 écoles. Cela pourrait mettre plus de 400000 enfants à risque d’interrompre leur scolarité au niveau fondamental, aggravant ainsi la situation préexistante de l’exclusion scolaire en Haïti. Par conséquent, les besoins prioritaires du secteur sont la réhabilitation des écoles et autres infrastructures scolaires endommagés dans quatre départements prioritaires, la fourniture de kits et mobiliers scolaires, la mise en place de structures temporaires et enfin la reconstruction d’écoles détruites. Ces besoins prioritaires et de relèvement à court et moyen termes sont estimés à 120 millions de dollars américains.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global