Allocution de la directrice principale du PNUD en Haïti

21 déc. 2017

Discours de la Directrice principale du PNUD Haïti, Yvonne Helle, lors du grand dévoilement (au siege de l'ambassade du Canada en Haïti) de l'oeuvre de 5 jeunes artistes du Centre d'Art sur la violence faite aux femmes et aux filles

  • Madame la Ministre à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes ;
  • Monsieur l’Ambassadeur du Canada;
  • Madame la Directrice Générale du Ministère à Condition Féminine et aux Droits des Femmes ;
  • Mesdames et Messieurs les Représentantes et Représentants du Corps diplomatiques ;
  • Mesdames et Messieurs les membres du gouvernement ;
  • Chers collègues des Nations Unies et d’autres Organisations internationales,
  • Distingués Représentantes et Représentants de la société civile,
  • Distingués Représentantes des organisations féministes ;
  • Mesdames et Messieurs les membres de la presse.

Chers collegues, chers amis :

C'est un très grand plaisir pour moi d'être ici aujourd'hui au nom du PNUD, en partenariat avec l'ambassade du Canada, ainsi qu’avec le leadership artistique et les jeunes artistes du Centre d'art, qui ont contribué leur volonté, leur temps, et leur vision artistique à cette initiative. Permettez-moi de vous féliciter d’avoir produit une œuvre si magnifique.

Au cours de ces seize derniers jours d'activisme contre la violence basée sur le genre, nous avons été confrontées à des témoignages et à des statistiques qui donnent à réfléchir sur les réalités de la violence à l’égard des femmes et des filles en Haïti.

Nous avons entendu dire que près d'une Haïtienne sur trois fait face à la violence après avoir atteint l'âge de quinze ans. Nous avons entendu dire que les responsables de cette violence sont souvent des hommes que ces femmes connaissent, en qui elles ont confiance, et des fois, des hommes qu'elles aiment. Nous avons entendu comment la peur de ne pas être crue les découragent de parler de leurs expériences et comment la crainte des représailles les empêcher de dénoncent ces violations.

Ces réalisations douloureuses sont toutes reflétées dans cette œuvre. Et avec ces réflexions, la fresque a le pouvoir de nous pousser à penser plus profondément, plus stratégiquement sur la façon dont nous allons intensifier nos efforts à travailler ensemble pour résoudre ce grave problème.

Pour moi, la fresque m'a fait réfléchir sur le thème de ces seize jours –l'engagement que nous avons pris lorsque nous avons adopté le Programme de développement durable à l'horizon 2030. Cela m'a fait penser à ce que nous voulons dire quand nous déclarons que nous ne laisserons personne de côté.

Ne laisser personne de côté signifie privilégier la dignité des êtres humains et placer les communautés les plus marginalisées, en particulier les femmes et les filles, en premier ;

Ne laisser personne de côté signifie assurer que nos interventions atteignent les groupes de femmes doublement désavantagées  ̶  les femmes rurales ou jeunes, les mères célibataires et les femmes cheffes de ménage, les femmes qui travaillent dans les conditions précaires et celles qui travaillent sans salaire du tout.

Ne laisser personne de côté signifie engager les hommes et les garçons à changer les normes dominantes sur le genre et la masculinité, et à défier les croyances patriarcales, les pratiques, les institutions et les structures qui génèrent l'inégalité entre les hommes et les femmes.

Lorsque nous nous engageons à ne pas laisser personne de côté, cela signifie que nous devons agir ensemble pour renforcer le pouvoir des plus marginalisés, ce qui leur permet de devenir des agentes et des agents de changement dans leurs foyers, dans leurs communautés et pour leur pays.

L'Agenda 2030 et les objectifs de développement durable nous offrent un cadre à travers lequel nous pouvons travailler à cette fin  ̶  pas seulement par la biais de la poursuite de l'Objectif  5, mais en visant toutes les cibles inscrites dans les autres objectifs qui exigent notre attention sur l'égalité des sexes.

C’est un grand défi. Et aucun d'entre nous ne peut l'accomplir seul. Pour réussir, nous devons réaliser que nous sommes plus forts ensembles.

Lorsque nous collaborerons en tant que partenaires égaux avec un objectif commun, nous aurons un impact plus fort. Nous pouvons compléter les capacités de chacun et capitaliser sur nos forces respectives. Le nouveau plan national de lutte contre la violence à l'égard des femmes et des filles et la Déclaration d’engagement du Senat de la République qui a été signée mercredi soir nous donnent l'élan et d'excellents outils pour accélérer nos efforts.

Donc, nous ne devons pas considérer ce dernier jour de la campagne comme une fin. Considérons-le plutôt comme un début - un moment où nous réaffirmons notre engagement et avançons ensemble. Parce que c'est seulement ensemble que nous pourrons tenir notre promesse de soutenir tous les Haïtiennes et Haïtiens à réaliser leur plein potentiel dans la dignité et, surtout, d’assurer que personne ne soit laissé de côté.

Je vous remercie.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe