Le Secrétaire général

Message à l’occasion de la Journée internationale de la fille

8 oct. 2015

New York, le 11 octobre 2015 Les objectifs de développement durable récemment adoptés comprennent à juste titre des objectifs essentiels d’égalité des sexes et d’autonomisation de toutes les femmes et de toutes les filles. Ils sont l’occasion pour la communauté internationale de s’engager pour rompre la transmission de la pauvreté, de la violence, de l’exclusion et de la discrimination d’une génération à l’autre, et de réaliser notre vision : une vie de dignité pour tous.

Il nous faut maintenant nous mettre au travail pour atteindre ces objectifs de développement durable et honorer les promesses que nous avons faites de donner aux filles toutes les possibilités qu’elles méritent alors qu’elles grandissent et deviendront adultes à l’horizon 2030. Il faut donc leur permettre d’éviter le mariage précoce et les grossesses non désirées, de se protéger contre la transmission du VIH, d’éviter les mutilations génitales féminines et d’acquérir l’instruction et les compétences dont elles ont besoin pour réaliser leur potentiel. Il faut aussi garantir leurs droits sexuels et procréatifs. Toutes les filles, où qu’elles soient, doivent pouvoir vivre sans crainte et sans violence. Si nous réalisons ce progrès pour elles, nous ferons progresser l’ensemble de la société.

Le mois dernier, juste après l’adoption des objectifs mondiaux de développement durable, les dirigeants du monde ont entendu un vibrant appel de la lauréate du prix Nobel de la paix Malala Yousafzai, entourée de jeunes du monde entier dans la salle de l’Assemblée générale. « Promettez-nous que vous tiendrez vos engagements et que vous investirez dans notre avenir », a-t-elle demandé instamment.

Il y a trois ans, à l’occasion de la Journée internationale de la fille, j’ai condamné l’agression contre Malala et demandé davantage de possibilités pour toutes les filles, où qu’elles soient. Aujourd’hui, j’applaudis son courage et celui de toutes les filles, qui veulent avant tout pouvoir apporter leur contribution à notre monde.

Engageons-nous à investir dans les adolescentes d’aujourd’hui de sorte que demain elles puissent être fortes en tant que citoyennes, dirigeantes, chefs d’entreprises et chefs de leurs ménages. Garantissons aujourd’hui leurs droits et notre avenir commun.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe