Message publié à l’occasion de la Journée internationale des peuples autochtones

07 août 2014

New York, le 9 août 2014

La Journée internationale des peuples autochtones intervient cette année à un moment crucial où : le monde s’efforce tout à la fois de réaliser les objectifs du Millénaire pour le développement, de se forger une nouvelle vision du développement durable et de préparer le terrain à l’adoption d’un nouvel accord juridique sur le climat - le tout d’ici à 2015.

Les peuples autochtones sont très directement intéressés à ces initiatives – et ils peuvent jouer un rôle majeur dans leur réalisation. Si nous voulons qu’ils contribuent à notre avenir commun, nous devons garantir leurs droits.

La Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones établit les normes minimales nécessaires à leur survie, leur dignité, leur bien-être et leurs droits. Mais d’immenses abîmes subsistent encore entre ces idéaux et la situation dans laquelle se trouvent la plupart de ces peuples.

Un certain nombre de pays ont mis en place un dispositif constitutionnel et législatif qui reconnaît les peuples autochtones, mais il en est beaucoup d’autres qui ne l’ont pas fait, laissant ainsi la vie et les terres des autochtones exposées à tous les périls. Les injustices historiques n’alimentent que trop souvent l’exclusion et la pauvreté. La répartition du pouvoir en place fait depuis longtemps obstacle au droit à l’autodétermination des peuples autochtones, qui doivent généralement franchir des barrières plus redoutables pour progresser. Au-delà des communautés autochtones, c’est la société dans son ensemble qui paie le tribut de cette situation.

Le nouveau programme de développement ne saurait aboutir s’il n’intègre pas les intérêts des peuples autochtones.

À l’heure où nous préparons la Conférence mondiale sur les peuples autochtones qui doit se tenir en septembre, je demande instamment aux États Membres de collaborer pleinement avec ces peuples et leurs représentants pour améliorer leurs conditions de vie et leurs perspectives d’avenir.

Ensemble, reconnaissons et célébrons la valeur et la spécificité des identités des peuples autochtones du monde entier. Redoublons d’efforts pour les soutenir et les aider à s’assurer les moyens de réaliser leurs aspirations.

Je profite de l’occasion de cette Journée internationale des peuples autochtones pour inviter tous ses partenaires à se joindre à l’Organisation des Nations Unies pour promouvoir et protéger les droits de ces peuples, qui ont un rôle essentiel à jouer dans notre avenir commun.