Le Secrétaire général

Message publié à l’occasion de la Journée internationale des volontaires

5 déc. 2013

La Journée internationale des volontaires est l’occasion pour nous de célébrer la contribution que les volontaires apportent à la paix et au développement dans le monde, et de rendre au hommage aux millions de jeunes qui, partout dans le monde, se portent volontaire pour devenir des acteurs du changement social.

Le monde compte plus de 1,2 milliard de jeunes, tous dotés d’un potentiel incroyable pour relever les défis du monde contemporain et agir comme agents de changement. Le fait de travailler comme volontaire donne aux jeunes l’occasion d’acquérir des compétences pratiques et professionnelles qui leur serviront tout au long de leur vie, et les prépare à prendre activement part à la vie de leur communauté et de la société mondiale et à y jouer un rôle de premier plan.

Je suis particulièrement reconnaissant au près d’un millier de jeunes Volontaires des Nations Unies qui contribuent à l’action de l’Organisation en faveur de la paix, du développement durable et des droits de l’homme. Ces volontaires travaillent au côté du personnel des Nations Unies pour améliorer les vies de populations qui comptent parmi les plus vulnérables au monde. L’importance du rôle qu’ils jouent pour accélérer l’action que nous menons en vue de la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement, combattre le changement climatique et définir et mettre en œuvre le programme de développement pour l’après-2015 ne se démentira pas.

 Le volontariat n’est pas à sens unique. Tandis qu’ils contribuent à apporter un changement positif dans la vie des autres, les volontaires voient souvent leurs propres vies être transformées par le simple fait de se porter volontaire. En cette Journée internationale des volontaires, renouvelons notre engagement d’offrir aux jeunes de nombreuses possibilités de se porter volontaire pour qu’ils puissent acquérir confiance en eux-mêmes et contribuer concrètement et activement au changement mondial.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe