Restitution d'un exercice de simulation lors de la formation. © OCHA
Restitution d'un exercice de simulation lors de la formation. © OCHA

Port-au-Prince, le 24 août 2018.- Une vingtaine de cadres de la Direction de la Protection Civile (DPC) ont pris part, du 19 au 24 août à Arcahaie, à une formation sur le système d’évaluation et de coordination en cas de catastrophe (UNDAC), qui est géré par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) des Nations unies. Cette formation a été organisée par la DPC, avec l’appui d’OCHA et du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), grâce au concours financier du Gouvernement du Japon.

La DPC, qui continue de mettre en œuvre sa stratégie de préparation de la saison cyclonique, a souhaité, à travers cette formation, renforcer ses capacités de coordination en matière de réponse aux catastrophes et de gestion des risques. Elle voulait, également, améliorer la capacité des gestionnaires des centres d’opérations d’urgence (COU), notamment au niveau départemental, dans l’exécution des protocoles d'opérations d’urgence, en liaison avec la communication, l’administration et la logistique, la coordination, la planification et le processus d'activation et de désactivation des COU.

Ainsi, l’atelier sur le système UNDAC a ciblé en priorité les coordonnateurs techniques départementaux et des cadres de la Direction de la Protection Civile au niveau central, mais aussi des cadres techniques des bureaux du PNUD et OCHA, qui appuient la Direction de la Protection Civile.

Le système UNDAC, créé en 1993, a pour fonction d'assister l'Organisation des Nations Unies à assurer la collecte, l’analyse et la distribution rapide des informations dès que survient une catastrophe et à coordonner les secours internationaux au niveau national et dans la zone sinistrée, partout dans le monde.

Les équipes UNDAC travaillent également au renforcement les capacités nationales et régionales d'intervention en cas de catastrophe aussi bien au niveau national que régional. Elles regroupent des experts nationaux des situations d'urgence, en plus du personnel de l’OCHA et d’autres organisations internationales, y compris le système des Nations Unies.

Icon of SDG 11

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe