Un an après Mathieu, Haïti s’engage à relancer l’agriculture durable dans les Nippes et la région goâvienne

6 déc. 2017

Un jeune agriculteur visite son jardin et explique les opportunités de revenus décents dans ce domaine. © PNUD Haïti

Port-au-Prince, mardi 21 novembre 2017 – Le Ministère de l’Agriculture, des ressources naturelles et du développement rural (MARNDR) avec ces partenaires financiers et technique, Le Fonds international pour le développement agricole (FIDA) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ont conjointement lancé, dans la plaine de Baconnois le mardi 21 novembre 2017, les travaux du projet de développement de la petite irrigation et de l’accès aux marchés dans les Nippes et la région Goâvienne (PPI-3).

Sur une durée de 24 mois, le projet s’attèlera au développement et/ou à la réhabilitation de 14 périmètres irrigués totalisant plus de 1500 hectares de surfaces cultivables pour une population de 6000 agricultrices et agriculteurs. S’inscrivant dans une démarche intégrée, l’initiative mettra également l’emphase sur l’aménagement des bassins versants contribuant ainsi à la protection des points d’eau et sources, le renouvellement de la nappe phréatique et la limitation de l’érosion et la sédimentation.

Visant l’accroissement, la sécurisation durables des revenus et des conditions de vie des ménages ruraux pauvres, ce projet financé à hauteur de 11,5 millions par le Fonds international pour le développement agricole (FIDA) bénéficiera directement aux communes suivantes : Miragoâne, Petite rivière de Nippes, Anse-à-veau, Grand-Gave et Petit-Goâve avec une emphase mise sur les femmes pauvres cheffes de ménages et les jeunes.

Pour la Directrice Adjointe du PNUD, Martine Thérer qui participait au lancement des travaux du projet PPI-3, « Le développement de l’agriculture est un des leviers les plus puissants pour mettre fin à l’extrême pauvreté, mieux partager la prospérité et assurer la sécurité alimentaire de tous les habitants de la planète. »

Avec cette initiative, le MARNDR avec l’appui financier du FIDA et celui technique du PNUD contribueront à répondre à l’extrême précarité des conditions d’existence des populations rurales des zones ciblées, lesquelles constituent des axes privilégiés de transit et d’échanges commerciaux et économiques entre l’Ouest (notamment la capitale haïtienne), le Sud Est, le Sud et la Grand-Anse qui ont été sévèrement frappé par le cyclone Mathieu en octobre 2016.

Le projet PPI-3 contribue en termes de réponses aux effets du cyclone Mathieu qui a détruit les infrastructures de production de base dans le domaine agricole notamment les systèmes d’irrigation. Cette catastrophe a fragilisé les petit(es) agriculteurs (trices) qui peinent encore aujourd’hui après plus d’un an à se relever.  Il faut rappeler que Mathieu a causé des dommages et pertes estimés à 573,3 millions de dollars US, représentant 31 % du produit intérieur brut agricole (PIBA) ou 7% du Produit intérieur brut (PIB). PPI-3 rentre dans le cadre des actions à moyens termes préconisés par le Gouvernement haïtien pour renforcer les acquis des interventions à court terme et redynamiser la production agricole dans les zones affectées pour les trois prochaines années.

Intervenant à cette cérémonie de lancement, le titulaire du MARNDR, Marie Carmel André Belliard a salué l’engagement de la population pour la pleine réussite de ce projet.

Il a par ailleurs insisté sur le fait que des projets de lois sont déjà élaborées pour mieux gérer les questions liées à la production et la commercialisation des semences dans une perspective de protection des agriculteurs et agricultrices.

Tout au cours de sa mise en œuvre, le projet contribuera à l’augmentation durable de la production agricole tout en appliquant des pratiques modernes et respectueuses de l’environnement conformément aux objectifs de développement durable (ODD) en particulier les objectifs *1 1, 2, 12 et 15. Durant sa mise en œuvre, le projet appuiera l’approvisionnement des agriculteurs en intrants agricoles de base (semences, fertilisants, pesticides, etc.) avec une préférence pour la fertilisation organique. Pour la campagne agricole d’hiver, le projet procédera à la distribution de plus de 2350 tonnes de semences au bénéfice de plus de 4000 agriculteurs et agricultrices. Le projet mettra également à disposition des bénéficiaires des équipements et outils agricoles adéquats pour une relance de la production agricole dans les Nippes et la région goâvienne.  

Pour une meilleure appropriation des techniques agricoles modernes, le projet mettra en place 60 Champs-écoles agricoles (CEA) où les jeunes hommes et femmes pourront renforcer leurs capacités et jouer le rôle de relais pour vulgariser les meilleures techniques en la matière.

*ODD 1:Eliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde

ODD 2: Eliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable

ODD 12: Etablir des modes de consommation et de production durables

ODD 15 : Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable…inverser le processus de dégradation des sols et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité.

Pour informations

Guillaume Joachin,
Chargé de communication
PNUD Haïti
guillaume.joachin@undp.org

38729372

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe