Haiti adopte officiellement son «Guide méthodologique - Réduction des risques naturels en zone urbaine en Haïti »

12 déc. 2016

© PNUD Haïti

Port-au-Prince, le 8 décembre 2016 -  Le gouvernement haïtien a officiellement adopté le « Guide méthodologique - Réduction des risques naturels en zone urbaine en Haïti» produit avec l’appui technique du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), au cours d’une journée « portes ouvertes » tenue le 8 décembre 2016 à l’auditorium de l’université Quisqueya. 

Le guide,  décrit comme le document de référence pour la mise en place de politiques publiques, présente des techniques et démarches précises d’identification et de caractérisation des risques naturels (séismes, tsunamis, mouvements de terrain, inondations, ouragans), de gestion et de prise en compte de ces risques dans l’urbanisation et l’aménagement du territoire, tout en proposant des règles simples de bon usage du sol dans une perspective de développement durable.

Ce guide élaboré suivant un processus inclusif et participatif aidera de façon systématique et spécifique à: 

  • La prévention par l’aménagement du territoire : où peut-on construire? sous quelles conditions? quelles sont les zones où il est trop dangereux de construire? 
  • La protection par la mise en place de mesures collectives et/ou individuelles de réduction de la vulnérabilité : quels travaux et quels aménagements sont nécessaires pour mieux se protéger?
  • La préparation aux catastrophes  par la mise en place d’outils permettant la surveillance et l’installation de systèmes d’alerte précoce d’une part et  le renforcement de la préparation aux secours : Comment anticiper et gérer la crise ?

Avec l’adoption de ce guide, le gouvernement haïtien et le PNUD confirment que le développement durable ne peut se faire sans transformer radicalement la façon dont nous construisons et gérons nos espaces urbains. Cet outil contribuera à transformer les villes du pays en espaces sûrs, résilients et durables conformément aux Objectifs de développement durable (ODD) adoptés en septembre 2015 à New York par les Nations Unies. En particulier, l’ODD 11 vise la réduction, d’ici à 2030, du nombre de personnes tuées et du nombre de personnes touchées par les catastrophes, et la réduction du montant des pertes économiques qui sont dues directement à ces catastrophes, l’accent étant mis sur la protection des pauvres et des personnes vulnérables.

Avec ce guide, le gouvernement haïtien veut mutualiser toutes les ressources et activités dans un souci de réduire de façon durable les conséquences des risques et désastres. En ce sens, Aviol Fleurant, ministre de la planification et de la coopération externe, a promis que son gouvernement s’attèlera, dès l’adoption du document, à:

  • Soutenir l’institutionnalisation et la mise en application de ce guide dans tout projet de construction, de développement urbain et d’aménagement territoriale ;
  • Mobiliser des ressources pour l’application de ces démarches dans les principales villes et agglomérations haïtiennes  et à soutenir le processus d’information et de formation sur la gestion des risques à moyen et long terme.

L’adoption de ce guide, outil d’aide à la décision éclairée en aménagement du territoire, vient environ deux mois après que l’ouragan Mathieu nous ait tragiquement rappelé la nécessité de mieux comprendre les mécanismes physiques régissant ces phénomènes naturels car la question n’est pas de savoir si ce type de catastrophes se répétera mais quand et comment.

Elaboré et publié avec l’appui financier de l’Union européenne, à travers ECHO, et du gouvernement britannique, à travers DFID, ce guide a déjà permis la préparation d’une cartographie multirisques sur tout le département de la Grand’Anse et de six plans de réduction des risques dans six communes. Cette cartographie et ces plans de réduction des risques ont été utilisés par deux communes, Jérémie et Dame Marie, pour établir de manière participative un plan de relèvement post-Mathieu.

La réduction des risques naturels constitue un véritable défi pour Haïti, notamment dans les zones à forte densité de population et particulièrement le long des côtes, à proximité des rivières, sur les versants des mornes. Tous les experts s’accordent à dire que le bilan funeste du séisme de 2010 est principalement lié au manque de respect des normes de construction et de modalités d’aménagement urbain.

Participant à la journée « portes ouvertes », Mourad Wahba,  Représentant résident du PNUD en Haiti a plaidé pour une plus grande synergie des actions de mise en œuvre des recommandations de ce guide et pour une collaboration accrue entre les scientifiques, les acteurs institutionnels et les partenaires techniques et financiers en vue de transformer nos villes en des espaces plus sûrs.

Le Coordonnateur résident du PNUD, Mourad Wahba, a renouvelé l’engagement de des Nations Unies, de continuer à œuvrer en faveur d’un pays plus résilient, qui investit dans le développement durable, et où une bonne préparation permet de sauver un maximum de vies humaine, de biens et de protéger les investissements.  

« Nous nous réjouissons de constater que ce guide méthodologique ait été officiellement adopté pour servir de standard national pour évaluer les aléas, recenser les enjeux, faire ressortir les zones à risques tout en proposant des règles de bon usage du sol et de mitigation des risques dans une perspective de développement durable. Et nous allons continuer notre support au peuple haïtien en ce sens»

Jude Saint-Natus, Directeur général du Ministère de l’intérieur et des collectivités territoriales (MICT) a, pour sa part, donné la garantie que le guide sera utilisé dans toutes les municipalités sur le territoire en vue d’un renforcement des capacités des autorités locales pour un meilleur aménagement du territoire.

Le « Guide méthodologique - Réduction des risques naturels en zone urbaine en Haïti» est disponible sur les sites internet suivants : www.ht.undp.org  et  www.mpce.gouv.ht.

Pour plus de détails merci de contacter :

Guillaume Joachin - PNUD                      
Chargé de communication,
guillaume.joachin@undp.org

_______________________________________________________________________

Le Gouvernement Haïtien et le PNUD forgent des partenariats à tous les niveaux de la société haïtienne pour aider à construire une population résiliente, afin de mener à bien une croissance qui améliore la qualité de vie de chacun.    

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe