Le Gouvernement haïtien, l’OIF et le PNUD s’engagent pour la mise en œuvre des ODD

20 avr. 2016

Lancement atelier pratique de formation sur les outils de mise en œuvre du nouveau cadre des Objectifs de développement durable en Haïti et la gestion axée sur les résultats.© PNUD Haïti

Port-au-Prince, 18 avril 2016 –  Le Gouvernement haïtien à travers le Ministère de l’Environnement et celui de Planification et de la Coopération Externe  a lancé, le 18 avril 2016, le premier atelier pratique de formation sur les outils de mise en œuvre du nouveau cadre des Objectifs de développement durable en Haïti et la gestion axée sur les résultats.

Appuyé par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et de  l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), cet atelier  s’adresse aux cadres de haut niveau de l’administration publique haïtienne et  contribuera, entre autres, à la sensibilisation aux enjeux du programme de développement durable à l’horizon 2030. Et de même, il   permettra   aux participants d’être aptes à manipuler  les grilles de priorisation des cibles des ODD.

Se basant sur les leçons apprises  de la mise en œuvre des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), cet atelier sera une occasion pour les cadres de discuter sur les outils à utiliser pour s’assurer d’une mesure de changement scientifiquement soutenable des 169 cibles opérationnelles des ODD.

Le Titulaire du Ministère de l’Environnement (MDE), Dieuseul Simon Desras a souligné, lors de son discours de circonstance, l’opportunité de cet atelier qui intervient au début de la mise en œuvre du nouveau cadre de développement. Il témoigne de l’engagement du Gouvernement Haïtien à s’approprier  des ODD et d’en faire un véritable outil au service du changement positif pour toutes les communautés haïtiennes tout en insistant sur la nécessité d’une bonne gouvernance environnementale, a-t-il déclaré.

« Les risques environnementaux peuvent constituer un obstacle à la réalisation du développement durable en Haïti. Pour y faire face, la mise en place d’une bonne gouvernance environnementale à travers une table sectorielle environnement s’avère nécessaire», a-t-il soutenu.

Le Ministre de l’Environnement a souligné que la croissance, le développement et la prospérité du peuple haïtien relèvent tout d’abord d’une responsabilité nationale, d’une volonté et d’une détermination inaltérables

Le Représentant de l’OIF, David Bongard, a attiré l’attention des participants sur le fait que cet atelier fait suite à trois accords (Plan d’actions d’Addis-Abeba-2015,  Cadre de développement des ODD, Accord de Paris) ayant tous en commun les objectifs suivants : l’élimination de la pauvreté partout et sur toute ses formes, la lutte contre les inégalités entre et au sein des pays et la protection de la planète.

« L’atelier de cette semaine rentre dans une démarche stratégique de l’OIF et de ses partenaires consistant à outiller les fonctionnaires de l’Etat et les experts  pour une analyse approfondie  des stratégies nationales de développement d’Haïti. Ce qui permet de déceler les limites et y intégrer les ODD de manière harmonieuse cohérente. »

La Directrice Principale du PNUD, Yvonne Helle s’est, pour sa part,  réjouie de l’engagement du Gouvernement d’Haïti pour la mise en œuvre des ODD avec la tenue de cet atelier prenant en compte l’ensemble de l’administration publique. Elle a exprimé sa satisfaction sur la volonté des autorités nationales d’associer toute la société civile dans cette démarche.

« Ce nouveau programme de développement invite les autorités nationales  à engager Haïti  à tourner le dos à la pauvreté dans ses coins les plus reculés en ne laissant personne derrière. » a-t-elle avancé.

Elle a déclaré être optimiste quant aux retombées constructives de cet atelier pour Haïti. Elle a conclu en exprimant le vœu que  les autorités nationales travaillent avec le secteur privé des  affaires en vue d’une croissance visant l’amélioration de la qualité de vie de tous conformément aux ODD.

Le Ministre de la Planification et de la Coopération Externe, Aviol Fleurant à fait remarqué que cette action du gouvernement au niveau national autour des ODD donne le ton en invitant toute la société à embrasser le nouveau cadre de développement tout en l’adaptant aux priorités nationales et aux besoins de la population.

« Cet atelier est la cristallisation d’un engagement clair du gouvernement haïtien à participer activement à la réalisation des ODD en mettant en œuvre des stratégies nationales afin de contribuer efficacement à la réduction de la pauvreté» a expliqué l’avocat-ministre.

Les Objectifs de développement durable

Les ODD ont été adoptés le 25 septembre 2015 au sommet sur le développement durable. Ce nouveau programme comprend un ensemble de 17 Objectifs de développement durable (ODD), 169 Cibles et 338 Indicateurs.

Avec ce nouveau cadre de développement, les états membres veulent et une fois pour toute, d’ici à 2030, mettre fin à la pauvreté, combattre les inégalités, assurer une protection continue de la planète et de ses ressources, créer les conditions d’une croissance économique et une prospérité partagée durables, globales et soutenues.

Le Gouvernement Haïtien, l’OIF et le PNUD forgent des partenariats à tous les niveaux de la société  haïtienne pour aider à construire une population résiliente, afin de mener à bien une croissance qui améliore la qualité de vie de chacun.

www.ht.undp.org / www.mpce.gouv.ht / www.mde-h.gouv.ht /   www.francophonie.org

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe