Haïti participera à la cérémonie officielle de signature de l’Accord de Paris sur les changements climatiques

19 avr. 2016

Point de presse sur l’engagement du Gouvernement haïtien et ses partenaires autour de l’engagement d’Haïti sur l’Accord de Paris (Lutte contre les changements climatiques). © PNUD Haïti

Port-au-Prince, 19 avril 2015.- Le Ministère de l’Environnement, le Bureau de l’Ordonnateur National du Fonds Européen de Développement, la Délégation de l’Union européenne, le Programme des Nations pour le Développement et l’Ambassade de France en Haïti ont annoncé la participation d’Haïti à la cérémonie officielle de la signature de l’Accord de Paris sur les changements climatiques, le 22 avril prochain, au cours d’un point de presse tenu à l’Hôtel Marriott, ce mardi 19 avril 2016.

La présence des partenaires internationaux aux côtés des autorités haïtiennes à cet événement témoigne de la solidarité des États dans la lutte contre les effets néfastes du changement climatique selon le principe « des responsabilités communes, mais différenciées ».

Le Ministre de l’Environnement, Monsieur Simon Dieuseul Desras évoquant l’importance de l’Accord de Paris pour Haïti, a déclaré : « Pour Haïti, cet Accord constitue une excellente opportunité pour un changement de paradigme dans la gouvernance du pays. Il offre aussi la possibilité de réorienter notre développement économique vers un régime énergétique bas carbone; d’augmenter nos superficies forestières, réduire par conséquent certains risques hydro-climatiques et d’instaurer des conditions pour une meilleure coordination entre certaines institutions-clés et pour un renforcement de leurs capacités».

L’ordonnateur national du FED en Haïti, Monsieur Charles JEAN JACQUES pense que la conférence de Paris 2015 sur le climat, COP21, constitue un pas important dans la lutte des Etats contre le réchauffement climatique. Lors de cette manifestation, un accord historique a été trouvé et des engagements importants ont été pris. A l’instar des 194 autres pays participants, la République d’Haïti dans un document, la CPDN, qui est la contribution prévue déterminée au niveau national, a formulé les axes de ses actions, ses objectifs ainsi que les résultats escomptés dans le domaine de la lutte contre les changements climatiques.

« Nous devons travailler sans relâche de notre côté avec nos partenaires afin que le gouvernement puisse adresser les changements climatiques dans les politiques de développement national et réduire

les impacts négatifs du changement climatique sur vos vies et biens afin de créer des espaces vitaux agréables et de préserver la planète pour les générations futures », a affirmé M. Jean Jacques.

Présent à cette cérémonie, l'ambassadeur de l'Union européenne Vincent Degert a déclaré ce qui suit: « L’enjeu de la COP 21 consiste à permettre la transition vers une économie mondiale à faible intensité de carbone. A défi planétaire, il faut une réponse planétaire, où tous les gouvernants et citoyens s’engagent, chacun à leur niveau, dans une action globale ».

Et d'ajouter : « Haïti a soumis, depuis fin septembre déjà, sa contribution qui détaille les axes de sa politique d’adaptation aux changements climatiques et de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Je souhaite ici saluer l’engagement ferme et la détermination de l’Etat haïtien à réaliser tous les efforts nécessaires dans ce domaine et pour demeurer un des pays les moins émetteurs de gaz à effet de serre au monde ».

La Directrice Principale du PNUD, Yvonne Helle a pour sa part salué le leadership du Gouvernement Haïtien et a invité les acteurs à joindre leurs efforts pour un impact réel des initiatives engagées tout en assurant de la continuité de son appui au pays dans ce domaine.

« Les changements climatiques constituent le défi majeur pour le siècle à venir. La lutte pour contrer ses effets nécessite, sur le long terme, des actions, intelligentes et concertées et c’est pour cette raison que le PNUD se positionne aux côtés du Gouvernement et d’autres partenaires pour adresser une réponse adéquate à ce mal qui peut, si nous n’agissons pas maintenant, anéantir tout espoir pour notre civilisation et les futures générations. »

Saluant la participation d’Haïti à la signature de l’Accord de Paris conclu le 12 décembre 2015 à l’issue de la COP21, le Conseiller de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France en Haïti, Laurent Bonneau a souligné : « Plus de 150 chefs d’État ou leurs représentants sont attendus le 22 avril prochain à New York prochain pour signer l’Accord historique de Paris. Haïti étant l’un des pays les plus vulnérables au changement climatique, il était très important que ses autorités participent à cette cérémonie. En signant l’accord de Paris, Haïti manifeste l’importance qu’elle accorde aux questions environnementales et se donne les moyens de développer sa résilience face au changement climatique. Forte de sa tradition d’appui aux secteurs de l’environnement et de l’agriculture en Haïti, la France se tient aux côtés d’Haïti dans la mise en place des mesures d’adaptation prévues dans sa contribution nationale. Elle travaille notamment à la montée en puissance de l’initiative « Haïti prend racine » afin de lutter de lutte contre la déforestation en partenariat avec Haïti et l’organisation J/P HRO ».

L'Accord de Paris sera ouvert à la signature au siège des Nations Unies à New York du 22 Avril 2016 au 21 Avril 2017, conformément à l'article 20, paragraphe 1, dudit Accord. Pour cela, le Secrétaire général des Nations Unies a convoqué une cérémonie de haut niveau pour la signature de l'Accord de Paris, le 22 Avril 2016, et a invité toutes les Parties à la Convention à signer l'accord à cette cérémonie.

A propos de l’Accord de Paris

L’Accord de Paris en un traité climatique international adopté lors de la dernière Conférence des Parties (COP21) à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (UNFCCC), tenue à Paris en décembre 2015. Ce traité international revêt un caractère universel et comporte des avancées significatives dans le domaine de la lutte contre les changements climatiques. Il fixe entre autres l’objectif global d’augmentation de température bien en-dessous de 2°C et si possible à 1.5°C par rapport au niveau pré-industriel et oblige les pays développés à fournir un support financier régulier aux pays en voie de développement.

L’Accord de Paris entrera en vigueur le 30ème jour après la date où au moins 55 parties à la Convention représentant au total d’au moins 55% des émissions totales de gaz à effet de serre mondiale auront déposé leur instruments de ratification, d'acceptation, d'approbation ou d'adhésion auprès du dépositaire.

La Contribution Prévue Déterminée au niveau national d’Haïti (CPDN)

Haïti a soumis, depuis le 30 septembre 2015, sa Contribution nationale (CPDN). Ce document fixe les orientations sur lesquelles reposeront les actions de l’Etat haïtien au cours des quinze prochaines années pour s’adapter aux changements climatiques, réduire ses émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) par rapport à un scénario tendanciel et s’engager sur la voie d’un développement sobre en carbone et résilient aux chocs climatiques.

Contact presse

Régine ABRAHAM,
Directrice Direction de Lutte contre les Changements Climatiques
Tél. : (509) 4862-6278

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe