La Communauté internationale appelle à une transition vers une plus grande résilience en Haïti

13 mars 2015

Une nouvelle stratégie pour réduire l’extrême vulnérabilité et renforcer la résilience en Haïti au cours des deux prochaines années a été lancée ce mercredi 11 mars à Port-au-Prince à l’initiative du MPCE, appuyée par l’Equipe des Nations Unies en Haïti. Minustah

Port-au-Prince, le 11 Mars 2015: Aujourd'hui à Port-au-Prince, le gouvernement haïtien, les Nations Unies et leurs partenaires ont lancé un Appel de Transition, le TAP, sollicitant 401 millions de dollars américains pour la période 2015/2016 afin de réduire l'extrême vulnérabilité et renforcer la résilience en Haïti.

Remplaçant les appels humanitaires annuels, le TAP s’étend sur deux ans et vise à mobiliser des ressources pour faciliter le processus de transition de l’humanitaire au développement et assurer la continuité de l'aide pour les personnes et les communautés les plus vulnérables.

Le TAP est une stratégie de soutien et un mécanisme de planification intégré qui tient compte des leçons post-sismiques de la coordination humanitaire et de la nécessaire adéquation avec les priorités nationales.

En tant qu’outil de transition, il répond à la fois aux besoins aiguës et urgents (tels que ceux liés aux déplacements interne, à l'épidémie de choléra, à l'insécurité alimentaire et à la malnutrition, aux risques et désastres naturels), tout en adressant les questions de privation chronique et d’insuffisances structurelles du pays afin de renforcer sa capacité de relèvement.

Le TAP agit comme un pont entre les cycles de planification, différentes modalités de mise en œuvre du programme (de la prestation de services de développement des capacités en utilisant les budgets et les systèmes nationaux) et constitue un cadre pour unir les communautés humanitaires et de développement avec un objectif commun de renforcement de la résilience et la réduction des vulnérabilités.

Le ministre de la Planification et de la Coopération externe, M. Yves Germain Joseph, a souligné lors du lancement conjoint du gouvernement et de l’Equipe pays des Nations Unies en Haïti, en partenariat avec la communauté des ONG, ainsi que des membres de la société civile nationale, que « Le TAP est un processus inclusif et consultatif, fruit d'une collaboration continue initiée en octobre 2014 entre les partenaires nationaux et internationaux ».

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en Haïti, Sandra Honoré, a précisé que «Les résultats attendus du TAP ciblent directement les personnes et les communautés les vulnérables sans oublier le renforcement des capacités nécessaires au sein des institutions publiques en charge de sa mise en œuvre ». Un autre aspect fondamental du renforcement de la résilience et du développement en Haïti « tient à la stabilisation et à la paix » a indiqué Mme Honoré ajoutant que «Rien ne peut véritablement être atteint sans stabilité et sans le renforcement de l'état de Droit et de la démocratie. »

Le Coordonnateur Humanitaire et Coordonnateur Résident des Nations Unies en Haiti, Représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations Unies en Haïti (DSRSG), Peter de Clercq a souligné que «Le TAP est un processus en cours. C’est une plateforme pour la transition qui sera révisée et adaptée au cours de sa mise en œuvre. Il s'agit d’un processus dynamique dans la perspective de créer les fondations d'un développement durable en Haïti au cours des deux prochaines années ».

Le lancement se tiendra également à Genève ce vendredi 13 mars, avec la présentation du TAP par Peter de Clercq aux partenaires y compris de la coopération Sud-Sud ainsi qu’au corps diplomatique, avant de le présenter la semaine prochaine aux Bailleurs de fonds Internationaux à Bruxelles, La Haye, Londres et Oslo afin de faire le plaidoyer nécessaire pour assurer le financement de ce processus.

Les intervenants lors du lancement de TAP en Haïti comptaient également Vincent Le Pape, Chef de la Coopération de l'Ambassade du Canada; Markus Handke, chef de la section économique et bonne gouvernance au bureau de l'Ambassadeur de l'Union Européenne et Émilie Bernard, représentant la communauté des ONG ACTED en Haïti.

Les détails du TAP sont disponibles à l’adresse : veuillez cliquer ici

Pour plus d'informations :

Sophie Boutaud de la Combe
Porte-parole et chef adjointe de la communication
Cellulaire: + (509) 3702-9042 ; +509 3702-6522
Fixe: + (509) 2229 à 6700 (poste 2691)
Email: boutauddelacombes@un.org
Twitter :@SBDLC

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe