21 000 spectateurs témoignent de leur solidarité avec les Philippines à l’occasion du Match contre la pauvreté

04 mars 2014

image©KEYSTONE/Peter Klaunzer

BERNE, Suisse — Hier soir, le Programme des Nations Unies pour le développement avait une nouvelle fois mobilisé une équipe de footballeurs de renom pour défier une équipe issue d’un club de football européen, en vue de sensibiliser l’opinion publique aux défis de la pauvreté extrême dans le monde et de lever des fonds en faveur de cette cause.

Cette année, deux tiers des recettes du Match seront alloués aux efforts de relèvement aux Philippines, où le typhon Haiyan a fait plus 5 000 victimes, déplacé près d’1 million de personnes et touché, selon les estimations, quelque 11,8 millions d’habitants. Pour soutenir l'économie locale, le PNUD a déjà lancé un projet « argent contre travail » visant à nettoyer les débris dans la ville de Tacloban et poursuit inlassablement ses efforts afin d’aider ceux qui ont perdu leur habitation, leur entreprise et leur emploi suite au passage dévastateur du typhon. 

Citant Ban Ki-moon, le Secrétaire général de l'ONU, Petra Lantz, Directrice du Bureau de représentation du PNUD à Genève a qualifié cet événement annuel de « manifestation de la solidarité internationale dans ce qu’elle a de meilleur ». Elle a également remercié le BSC Young Boys, le club de football professionnel de la ville de Berne ainsi que l’ensemble des joueurs et les 21 000 supporters venus sur le terrain témoigner de leur soutien à l’égard des Philippines.

Hier soir, Marta Vieira da Silva, légende du football féminin au Brésil et Ambassadrice de bonne volonté du PNUD, s’est illustrée, pour la deuxième fois dans l’histoire du Match, par sa participation remarquée au sein d’une équipe entièrement composée d’hommes. La footballeuse a ainsi souhaité attirer l’attention du grand public sur les souffrances endurées par les femmes, notamment à l’approche de la Journée internationale de la femme, qui sera célébrée ce samedi 8 mars. « Lorsque les femmes parviennent à se sortir de la pauvreté, des familles entières sont sauvées de la pauvreté et le monde a de nouvelles raisons d’espérer », a-t-elle déclaré.

Élue cinq fois d’affilée Joueuse mondiale de l’année par la FIFA, Marta a récemment lancé un appel vidéo visant à récolter des fonds au profit des victimes du typhon Haiyan.

« Cette dernière édition du Match contre la pauvreté marque le retour de l’événement en Suisse, où tout avait commencé, il y a 11 ans », a noté Zinédine Zidane. « Mon ami Ronaldo m'avait alors invité à prendre part à cette aventure à ses côtés pour contribuer à la lutte contre la pauvreté. Cela a été un honneur pour moi, année après année, de se joindre à lui au profit de cette cause », a-t-il avoué.

Quant à Ronaldo, il s’est dit « très heureux d’être en mesure de contribuer à cette cause aussi importante défendue par le PNUD ». Au cours d’une conférence de presse qui a eu lieu une heure avant le début du match, il a expliqué son engagement en ces termes : « mes deux collègues footballeurs et moi, ici présents sur le podium devant vous aujourd’hui, avons grandi dans la pauvreté. Si nous parvenons, à travers notre existence et grâce à notre jeu, à contribuer à réduire la pauvreté, ce beau sport qu’est le football aura vraiment mérité son nom ».

La première édition du Match contre la pauvreté, lancé par le PNUD en 2003, s'était tenue à Bâle. Depuis lors, le match a eu lieu successivement à Madrid, Düsseldorf, Marseille, Málaga, Fès, Lisbonne, Athènes, Hambourg et Porto Alegre. Retransmis chaque année par les télévisions du monde entier, l’événement a permis, au fil des ans, de soutenir des projets spécifiques dans différents pays confrontés à des défis de taille.

Durant la rencontre d’hier, disputée pourtant à titre amical, les joueurs se sont affrontés avec passion, comme pour un match décisif en phase éliminatoire de la Coupe du monde. La victoire a été remportée par l’équipe du PNUD, sur un score de 8 à 6.

« Bien que le PNUD ait enregistré 8 buts et l'équipe des Young Boys de Berne 6 buts, c’est en réalité le peuple philippin qui aura marqué les 14 buts de la rencontre, puisque c’est pour lui que les deux équipes se sont battues », a déclaré Aziyadé Poltier, Responsable des partenariats pour la communication, et qui organise tous les ans le Match contre la pauvreté. 

Retrouvez les photos du match ici.

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

Aziyadé Poltier-Mutal ; Tél. mobile : + 41 79 349 16 10 -Tel: + 41 22 917 83 68aziyade.poltier@undp.org;  


Stade de Suisse, Albert Staudenmann ; Tél. mobile : +41 79 301 85 11 - Tél. : +41 31 344 80 07, a.staudenmann@stadedesuisse.ch