Deux jeunes femmes haïtiennes remportent le Championnat des Jeunes Femmes Entrepreneures

20 déc. 2012

imageSASKIA JEANTY et NAOMIE Desmornes

Port-au-Prince le 20 décembre 2012 - Le sourire est sur les lèvres des deux championnes des championnes, Saskia Jeanty de Saint-Marc pour la catégorie d’âge 18-24 ans, et Naomie Demornes de la ville des Cayes pour la catégorie d’âge 25-34 ans.

Lundi 17 décembre, ces deux jeunes femmes ont été récompensées par le PNUD et ses partenaires aux côtés du gouvernement pour leur esprit d’entrepreneures et leurs projets innovateurs. La cérémonie de clôture a eu lieu au Ranch de Croix des Bouquets du Ministère de la jeunesse, des sports et de l’action civique (MJSAC).

Grâce à cette victoire, les deux gagnantes recevront un accompagnement renforcé pour améliorer leur business et devenir un exemple pour toutes les femmes entrepreneures du pays.

« Les jeunes championnes doivent maintenant faire preuve de discipline afin de mettre en œuvre les outils qu’elles auront appris lors des séances de formation sur l’entreprenariat du Ministère », a indiqué M. Desulme du MJSAC lors de son discours.

Lancé lors de la journée internationale de la femme 8 mars 2012  à Ouanaminthe, Port de-Paix, Gonaïves, St Marc, les Cayes, Aquin et Port-au-Prince, le championnat a été organisé en partenariat avec la COHAIV, Femmes en Démocratie, la Chambre de commerce et d’industrie d’Haïti, le MJSAC et deux projets conjoints gérés par le PNUD – le 16 quartiers/6 camps et le programme pour la prévention des conflits et la cohésion sociale.

« Nous espérons que par le biais de cette initiative, nos jeunes championnes soient vecteur de changement, et surtout de solidarité, afin qu’elles puissent à leur tour aider leurs communautés à se développer durablement. », insiste Maureen Mayne, coordonnatrice du programme conjoint de l’ONU pour la prévention des conflits et la cohésion sociale, au sein du PNUD.

Ce concours a en effet eu pour but d’identifier et d’accompagner des jeunes femmes dans le pays pour renforcer leurs capacités en tant qu’entrepreneures et leur donner les outils pour améliorer et faire croitre leur business, mais aussi d’attirer l’attention sur le rôle économique des femmes et l’importance de les appuyer dans leur démarche pour garantir la reconstruction et le développement d’Haïti.

« Il faut encourager l’entreprenariat féminin, car il permet la croissance économique et l’amélioration du statut social, et est l’un des principaux aspects de l’autonomisation des femmes », a indiqué Mme Carline Laurenceau, Directrice de coordination des bureaux départementaux du Ministère à la condition féminine et aux droits des femmes.        

Etant donné que sa maman n’arrivait pas à payer l’écolage pour ses quatre enfants à la fois, Naomie Desmornes est restée une année à la maison pour que les trois autres puissent eux aussi aller à l’école. Elle en a profité pour se lancer dans la couture et a découvert une façon de gagner sa vie à travers l’artisanat en utilisant toute sorte de débris et déchets en plastique pour les transformer en objets décoratifs comme des fleurs, des tableaux, des sandales.

« Encadrer les jeunes femmes pour qu’elles puissent mieux gérer leur business,  c’est les empêcher de tomber dans la prostitution et la misère. », a déclaré la gagnante. 

Saskia Jeanty est la 2ème gagnante de ce championnat. Elle vit à St-Marc de 22 ans et possède et dirige un salon de beauté  dénommé « SAS Studio de beauté » situé en plein cœur de la ville de St Marc.

En ce qui concerne les résultats du processus, 550 femmes des deux catégories d’âge ont participées,  31 championnes régionales ont été enregistrées et 208 gagnantes ont bénéficié de formations en entreprenariat féminin.

Le processus de sélection a été organisé par un comité directeur et des comités locaux incluant les autorités locales, plus particulièrement les Mairies, le MJSAC, et le MCFDF, ont fait le choix des gagnantes selon des critères transparents incluant l’innovation et la qualité de la conception de leur projet économique, sa rentabilité et son impact environnemental. Le MCFDF et le MJSAC, de concert avec la COHAIV, Femmes en Démocratie et la CCIH ont été, dès le début, parties prenantes du championnat et ont participé pour la plupart à toutes les étapes du processus.

Pour information contacter

À Port-au-Prince : Chirine El-Labbane, chirine.el-labbane@undp.org ; +509 3600 7455

 ____________________________________

Le PNUD forge des partenariats à tous les niveaux de la société pour aider à construire des nations résilientes, afin de mener à bien une croissance qui améliore la qualité de vie de chacun. Présents dans 177 pays et territoires, nous offrons une perspective mondiale et des connaissances locales au service des peuples et des nations.