Quatre ans après le tremblement de terre, les Haïtiens se souviennent( de leur mort, célèbrent la vie

Ce n'est pas juste une question de réparer des maisons," a dit Sophie de Caen, le directeur de pays senior pour le Programme des Nations unies pour le développement. "Dans un pays comme Haïti, vous devez regarder l'emploi et l'environnement." Cela a l'intention de continuer à évaluer des zones  à haut risque dans la nation exposée aux tremblements de terre et assurer que les gens(le peuple) construisent à la norme (au standard) pour éviter la catastrophe d'il y a quatre ans. Le fardeau ne tombe  pas juste aux leaders haïtiens, de Caen a dit, mais aussi à la communauté internationale, qui a échoué à vivre en accord avec sa promesse de post-tremblement-de-terre de 14 milliards de $ dans plus de 10 ans.

Miami Herald | Publié le : 13 janvier 2014