Slide
Simulation de résolution pacifique de conflits. © PNUD Haïti / Molière Solon
Slide
Une jeune en train de confection des pièces artisanales. © PNUD Haïti / Molière Solon
Slide
Rencontre de dialogue entre les jeunes avec des représentants de la PNH. © PNUD Haïti / Molière Solon
Slide
Séance de formation avec les jeunes sur la non-violence et la culture de la paix. © PNUD Haïti / Molière Solon

A Jérémie, les jeunes s’engagent à promouvoir la cohésion sociale

Le projet, « Appui à la résolution pacifique des conflits et à la promotion de la cohésion sociale dans la ville de Jérémie à travers des organisations de jeunes », mis en œuvre depuis le 5 mai 2018, a placé la jeunesse au cœur d’une série d’initiatives de dialogue et d’engagement citoyen visant la mise en place des jalons d’une culture de paix et de développement durable.

Selon l’Institut Haïtien de Statistique et d’Informatique (IHSI), les jeunes de moins de 24 ans constituent 58% de la population haïtienne. Cependant, ces derniers sont davantage exposés au chômage et au risque d’exclusion du marché du travail et des affaires publiques. Cette situation critique a été surtout ressentie par la population jeune de Jérémie, chef- lieu du département de la Grand’Anse (Haïti), depuis le passage du cyclone Mathieu.

Un projet générateur de cohésion sociale

En vue de prévenir la violence communautaire affectant la ville et de faire valoir la contribution des jeunes aux affaires publiques, ce projet est mis en œuvre conjointement par le PNUD, OIM, ONU Femmes en partenariat avec les autorités locales, et avec l’appui du fonds des Nations unies pour la Consolidation de la paix (PBF). Le projet, en faisant appel à la médiation par les pairs, l’engagement civique, la citoyenneté active, la résolution pacifique de conflit et d’autres techniques reposant sur le changement de comportement, sert de catalyseur pour faciliter cette cohésion entre les jeunes, la communauté, les autorités locales et les notables de la ville.

 « Avec le soutien des agences des Nations Unies et d’autres partenaires, nous étions capables de répondre très rapidement à la situation d’urgence qui a suivi le cyclone Mathieu et d’adresser avec succès, un peu plus tard, la question de la recrudescence des actes de violences, dont les violences basées sur le genre, observés dans la ville au lendemain de la catastrophe » s’est réjoui le Maire principal de la ville de Jérémie, M Claude Harry Milord.

Une approche innovante

A travers une approche innovante, les jeunes sont sollicités à participer dans ce projet à la fois comme des bénéficiaires mais aussi comme des acteurs de changement et de transformation sociale.  En tant que jeunes ambassadeurs de paix, ils participent dans la sensibilisation au niveau communautaire tout en animant des émissions de radio sur les thématiques du projet.

Par ailleurs, un cadre de dialogue, constitué des représentants des associations de jeunes a été mis en place pour assurer auprès des autorités locales un plaidoyer sur les besoins des jeunes et leur participation aux affaires publiques de la ville. Et de fait, grâce au projet, 500 jeunes femmes et jeunes hommes entre 15 et 25 ans sont actuellement en mesure de participer activement et équitablement aux affaires publiques de la commune de Jérémie, en synergie avec les autorités et les acteurs locaux. Avec les 42 jeunes ayant obtenu les certificats sur la masculinité positive, un réseau de jeunes engagés dans la promotion des droits humains avec un accent sur les droits des femmes a été constitué. Le projet en permettant à plus d’un millier de jeunes d’obtenir leurs documents d’état civil va ainsi « faciliter leur participation aux prochaines élections. Cela va asseoir leur rôle comme participants actifs dans la construction de la paix à Jérémie », a précisé M. Fernando Hiraldo, Représentant Résident du PNUD en Haïti.

Le projet Cohésion sociale facilite le rapprochement de la population et des institutions locales, dont, en particulier, l’Office de Protection du Citoyen (OPC) et la Police National d’Haïti (PNH), auxquelles est toujours offert un espace et un rôle lors des forums et ateliers de réflexion avec les jeunes. Cela a pour effet d’accroître la confiance des jeunes et d’assurer ainsi leur rapprochement avec ces acteurs institutionnels.

Faits et chiffres clés des réalisations à date :

  • Réalisation de 3 forums communautaires sur la violence, les causes et les moyens d’y remédier avec la participation de 287 jeunes dont 105 filles.
  •  Un atelier de réflexion avec les élèves sur la non-violence dans les établissements scolaires pour 71 participants dont 42 jeunes filles.
  • Deux rencontres de dialogue entre les jeunes, les élus et les partis politiques de Jérémie d’où sortira un cahier de charges.
  • Réalisation de deux journées de formation sur l’entreprenariat pour 50 jeunes et réalisation d’une foire d’entreprenariat, d’innovation et de l’emploi avec la participation de plus de 300 jeunes, en partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Grand’Anse.
  • Mise en place de la matrice des associations de jeunes de Jérémie, 176 associations enregistrées.
  • Certification de 42 jeunes dont 21 jeunes femmes ayant suivi la formation sur les Masculinités Positives.
  • Atelier de formation sur la VBG avec la participationv de 41 jeunes.
  • Organisation des jeux scolaires 2019 avec plus d’une vingtaine d’écoles.
  • Restitution de documents d’identités à 1547 jeunes.
  • 9 organisations de jeunes (dont une association des personnes handicapées) sont en train d’implémenter des microprojets dans les quartiers cibles au profit de 1500 bénéficiaires dont 786 jeunes femmes. Les projets sont financés à hauteur de 500 000 gourdes par projet.
  • Mise en place d’un cadre de dialogue, constitué de 15 associations de jeunes, auprès de la mairie. Ce cadre de dialogue travaille avec la mairie, la PNH et l’OPC pour la mise en place d’une structure qui permettant une meilleure gestion du transport en commun (taxi moto) dans la ville de Jérémie.

Ce projet, une initiative conjointe du système des Nations Unies, est financé par le Fonds des Nations Unies pour la consolidation de la paix (United Nations Peacebuilding Fund) à travers le PNUD, l’OIM et l’ONU FEMMES. Le projet qui vient en appui à la Mairie de Jérémie, est mis en œuvre en partenariat avec les autorités municipales, les directions départementales des ministères de la Jeunesse, des Sports et de l'Action Civique (MJSAC), de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP), à la Condition Féminine et aux droits des Femmes (MCFDF), des Affaires Sociales et du Travail (MAST), de la Planification et de la Coopération Externe (MPCE), la Police Nationale d’Haïti (PNH), l’Office de la Protection du Citoyen (OPC) et les associations de jeunes de la cité des poètes.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Eswatini Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye

M

Macédoine du Nord Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine République du Guyana Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe