Slide
Slide
Slide
Slide
Slide

Atelier pratique d’évaluation et de diagnostic général des capacités organisationnelles et fonctionnelles de la commune de Dame-Marie. © PNUD Haïti

Le Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales (MICT) et le PNUD ont organisé un atelier pratique d’évaluation et de diagnostic général des capacités organisationnelles et fonctionnelles de la commune de Dame-Marie au cours du mois de décembre 2018.

En appui au Programme de Modernisation des Administrations communales, cet atelier a permis :

  • Aux cadres municipaux d’évaluer la capacité fonctionnelle des différents services de la Mairie afin d’établir un plan de renforcement des capacités.
  • Cet atelier, inscrit dans le cadre du projet « Post catastrophe », financé par le Gouvernement du Canada, souhaitait répondre de façon stratégique aux effets dévastateurs de Mathieu en 2016 et d´Irma en 2017 qui nous ont rappelé la grande vulnérabilité d’Haïti face aux aléas climatiques et la nécessité d’articuler la planification du développement et l’aménagement du territoire autour de la connaissance et de la prise en compte des risques, et de la réhabilitation et la préservation de l’environnement.

Chef du projet post-catastrophe, M. Jude-Mary St-Martin, confirme que cet atelier a permis d’évaluer les 5 principales fonctions de la mairie de Dame-Marie. Il en a été de même des communes des Irois, d’Anse D’ainault et de Moron. Les mairies ont été évaluées sur les axes administratif et financier, fiscal, développement socio-culturel, planification et développement urbain.

Toutefois, le chef de projet annonce que la totalité des 12 communes de la Grand’Anse bénéficieront de cet atelier en vue de leur permettre de développer un plan de renforcement adéquat.

Ce plan de renforcement vise à doter les communes d’un ensemble d’outils administratifs, techniques et logistiques pour relèvement à long terme, la résilience aux chocs futurs et le développement durable de ces entités, touchées par les catastrophes naturelles. Ce plan de renforcement mettra également l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes en tant qu'objectifs clés pour « reconstruire en mieux ».

Le MICT et le PNUD mettent l’accent sur la question de l’égalité car les femmes ont été affectées de manière disproportionnée par les conséquences de Mathieu, tant en termes de perte de leurs moyens de subsistance qu’à cause de l’augmentation de la violence faite aux femmes. Parmi les 2,1 millions de personnes affectées, on compte 895.000 enfants et 49 % de femmes. C’est pourquoi le PDNA (Évaluation des besoins post catastrophe) a considéré que les actions visant le renforcement de l’autonomisation des femmes et la réduction des risques liés à leur marginalisation sont cruciales.

Directeur de la Mairie de Dame-Marie, Wilkens Saint Louis, salue la réalisation de cet atelier dans sa commune qui a été l’une des plus dévastées lors du passage de Mathieu qui a couté plus de 32% du PIB national. Il se réjouit qu’aujourd’hui, la communauté est mieux préparée à faire face aux catastrophes tout en insistant sur la valeur ajoutée de cet atelier qui devra leur permettre de se renforcer pour une meilleure gouvernance municipale.

Notons que 96 % de la population haïtienne vit constamment sous la menace d’au moins deux aléas. Les données historiques disponibles conduisent globalement à conclure que les catastrophes liées aux conditions météorologiques auraient entraîné des dommages et des pertes annuels estimés à environ 2 % du PIB de 1975 à 2016. En 2008, les tempêtes tropicales et les cyclones ont entraîné pour le pays des pertes estimées à 15 % du PIB. Le séisme du 12 janvier 2010 a entraîné la mort de 220.000 personnes, forcé le déplacement de 1,5 million de personnes et provoqué des destructions d’une valeur équivalant à 120 % du PIB.

Icon of SDG 05 Icon of SDG 08 Icon of SDG 11 Icon of SDG 12 Icon of SDG 15 Icon of SDG 16

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Eswatini Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye

M

Macédoine du Nord Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine République du Guyana Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe