Séance de travaux pratiques des participants. © PNUD Haïti
Séance de travaux pratiques des participants. © PNUD Haïti

Du 4 au 29 juin à l’Ecole Professionnelle du Cap-Haïtien, près de 130 femmes et hommes de différents corps de métiers de la construction participent à des sessions de formations continues sur les normes de construction parasismiques. Y sont présents les formateurs et membres de l’unité génie municipal des mairies du Cap-Haïtien, de Milot, de la Grande Rivière du Nord, du Trou-du-Nord et de Ouanaminthe.

Ces formations basées sur les techniques de ferraillage, de charpenterie et toiture légère, du mur de soutènement, du béton et de la maçonnerie en général, visent à mettre à la portée des techniciens en construction de bâtiments des outils essentiels à des constructions durables et résilientes.

« Je suis très excitée de cette opportunité que m’a offerte le PNUD pour me recycler et acquérir de nouvelles connaissances dans la construction parasismique. Ce qui me permettra, à mon tour, de partager ces nouvelles compétences à mes apprenants lors de mes prochains cours »  a révélé Fania Finfin, jeune formatrice, pendant l’atelier.

Du fait de la vulnérabilité du grand Nord aux désastres naturels, Fania semble avoir de bonnes raisons de se réjouir des notions apprises. Elle se dit prête à sensibiliser tous les maçons de son entourage à adopter des comportements responsables en exigeant à ceux qui veulent construire une maison d’opter plutôt pour des constructions qui répondent aux normes de qualité.

Démarré en 2016, le projet de Soutien à la résilience aux désastres naturels, mis en œuvre dans les départements du Nord et Nord-Est par le PNUD avec le financement du gouvernement Japonais en appui à l’Etat haïtien, vise principalement l’amélioration de la résilience des populations aux crises et des désastres. Le projet vise, en outre, le renforcement des capacités du système National de Gestion des Risques et Désastres en matière de préparation, de réponses aux urgences au niveau central et décentralisé, et la résilience  des communautés vulnérables en matière de construction.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe