Plus de 25 tonnes de semences pour relancer l’agriculture familiale en Haïti et combattre l’insécurité alimentaire après le cyclone Mathieu

10 avr. 2017

Le Ministre Carmel André Belliard (au milieu) entrain d'inspecter les semences en présence du Directeur des Opérations du PNUD, Safiou Esso Ouro-Doni (Dérrière). © PNUD Haïti

Port-au-Prince, le 10 avril 2017 - Le Gouvernement de la République argentine et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ont fait don au Gouvernement haïtien de plus de 25 tonnes de semences maraîchères et céréalières, en faveur des victimes du cyclone Mathieu dans le Grand Sud, l’Ouest, le Nord’Ouest et l’Artibonite.

Ces semences ont été symboliquement remises, ce lundi 10 avril 2017, à M. Carmel André Beliard, Ministre  de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural (MARNDR), sur le tarmac de l’Aéroport Toussaint Louverture, avant d’être acheminées vers les départements ciblés sous la supervision du MARNDR.

Plus de 40.000 familles, réparties dans 38 communes du pays, vont recevoir un kit de semences qui leur permettra de planter un jardin potager et de faire face à la rareté des produits alimentaires durant les prochains six mois. Cette initiative contribue aux efforts à court terme visant à garantir les trois (3) prochaines campagnes agricoles, et à fournir des revenus immédiats à la population, en l’aidant à reprendre sa vie en main à travers l’agriculture familiale.

Les semences ont passé les tests de contrôle des institutions nationales compétentes qui ont confirmé leur  adaptabilité aux conditions climatiques et agricoles du pays.

Par cette action, le PNUD et le Gouvernement de l’Argentine lancent un signal clair de leur volonté d’appuyer le peuple haïtien dans le respect de sa dignité tenant compte de ses besoins essentiels immédiats tout en travaillant sur plusieurs autres fronts afin que le pays se relève rapidement de la tragédie causée par le passage du cyclone Mathieu.

L’évaluation des besoins post-Mathieu dans le domaine agricole fait état de dommages et pertes estimés à 38 milliards de gourdes (583 millions de dollars américains) ce qui représente environ 7% Produit Intérieur Brut (PIB) ou 31% du Produit Intérieur Brut Agricole (PIBA). La plupart des communes ont perdu plus de 90% de leurs moyens de subsistance et commencent à souffrir d’insécurité alimentaire croissante.

Cette collaboration entre le PNUD et l’Argentine s’inscrit dans le cadre plus large du programme « Pro Huerta – Haïti » qui vise à encourager une diète alimentaire équilibrée à travers la production biologique à petite échelle d’aliments frais par la population ciblée, sur le modèle d’une initiative lancée en 1990 en Argentine.  

Outre la promotion de potagers biologiques, le programme facilite également l’élevage familial, la promotion de petites expériences d’irrigation, la production locale de semences, l’apiculture et la fabrication artisanale d’outils. Le programme Prohuerta comprend des volets de formation, de communication et d’éducation alimentaire et nutritionnelle à l’attention des institutions, des familles et des communautés. De 2014 à 2016, plus de 5.294 promoteurs formés à l’agriculture (dont 40% de femmes) ont accompagné les familles bénéficiaires dans la création de jardins familiaux, scolaires et communautaires. A travers ce programme, le PNUD et le Gouvernement de l’Argentine ont déjà mis quelque 38 tonnes de semences maraîchères et céréalières à la disposition de plus de 40.000 familles haïtiennes.

Le PNUD continue, par ailleurs, d’appuyer les victimes du cyclone Mathieu à travers d’autres initiatives dans les régions affectées dans le cadre de son programme de relèvement qui vise notamment la restauration et la diversification des moyens de subsistance de la population grâce à la création d’emplois d’urgence et de revenus dans le commerce et les secteurs productifs à court, moyen et long terme.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe