Mieux former les membres de bureaux de vote pour réussir les élections

8 nov. 2016

Formation des MBV dans le Lycée de Pétion-Ville dans la perspective des élections du 20 novembre 2016. © PNUD Haïti

Plus de 40,000 membres des bureaux de vote à travers tout le pays ont reçu, du 22 au 25 septembre et du 1er au 2 octobre 2016, une formation visant à mieux les préparer pour la réussite des prochaines élections en Haïti.

Le Conseil Electoral provisoire (CEP) met tout en œuvre pour la réussite des prochaines élections présidentielle et législatives. Avec une formation échelonnée sur près d’une semaine, le CEP veut faire de la formation des MBV la base du succès des prochaines joutes électorales.

La formation constitue l’épine dorsale pour la réalisation des élections, selon Luc Dominique, Directeur de formation du CEP. C’est pourquoi le CEP a sélectionné des citoyens qui détiennent une licence, une maîtrise ou un doctorat comme grands formateurs pour la formation des superviseurs qui avaient eux-mêmes formé les membres des bureaux de vote (MBV).

La formation, plus longue que celles organisées dans le cadre des scrutins précédents, intègre un module sur la déontologie afin de sensibiliser les MBV aux questions éthiques.

Dans le centre de formation du Lycée de Pétion Ville, les MBV sont surtout des jeunes qui ont entre 20 et 25 ans. Anaïse Jean Louis vient de la commune de Kenscoff et s’engage comme MBV pour la première fois. Elle se dit très satisfaite de la formation et se sent « armée » pour la journée du vote. « Le message est passé, nous avons au cours de ces journées de formation accumulé les connaissances nécessaires pour bien faire notre travail le jour du vote » déclare-elle.

Jean Ludger Charles, Président du BEC des Cayes, estime pour sa part que la formation permettra d’améliorer la qualité du travail.  « Cette formation est plus pratique et prépare les MBV à toute éventualité pour les prochaines élections », affirme-t-il.

Les thèmes traités sont basés sur le manuel du personnel des centres et des bureaux de vote du CEP préparé avec l’appui technique du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et les séances de formation sont animées par des superviseurs qui ont eux-mêmes suivi une formation deux semaines plus tôt donnée par les grands formateurs. Ces formations, à la fois théorique et pratique, préparent les MBV à toutes les étapes de la journée du vote.  

« L’ensemble de la formation prend en compte l’administration de la journée électorale. Les trois moments (ouverture du bureau, décompte des votes, transmission des résultats) de la journée électorale sont passés en revue avec des exercices pratiques », indique le Directeur de formation du CEP, Luc Dominique. « Cette formation  réalisée à travers plusieurs journées de simulation sur tout le territoire  a permis aux MBV, en majorité des jeunes, de mieux comprendre le processus électoral », ajoute-t-il.
Dans tous les centres de formation, les MBV  ont été répartis par section communale et chaque bureau de vote a été placé sur une même rangée (président, vice-président, secrétaire).
Pour Arganbright Estanis, superviseur principal du bureau de vote « Collège Evangélique de Simon », (1ère section des Cayes), « cette stratégie est d’une grande innovation, car elle permettra aux MBV qui vont travailler dans un même bureau de vote de faire connaissance avant le jour du vote ».

41,089 MBV ont été formés du 22 au 25 septembre et du 1er au 2 octobre 2016. Une formation complémentaire est prévue du 12 au 13 novembre 2016.

6,189,253 électeurs sont inscrits sur les listes électorales pour le scrutin du 20 novembre qui était initialement prévu le 9 octobre mais a dû être reporté suite au passage du cyclone Matthew.  16,752,300 bulletins de vote ont été imprimés.  11,993 bureaux de vote et 1,534 centres de vote accueilleront les électeurs le jour J.

Les prochaines élections sont déterminantes pour l’avenir du pays. Le CEP s’engage à ce que les résultats soient honnêtes et crédibles et invite la population à s’acquitter de son devoir dans la tranquillité et la paix.

Le PNUD fourni un appui au CEP dans le cadre du projet « Appui au Cycle Électoral » qui est financé par les Gouvernements d’Haïti, de l’Argentine, du Brésil, du Canada, du Japon, de la Norvège, du Mexique, de Trinidad and Tobago, et de l’Union Européenne.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe