16/6 ou l’impact positif de la participation communautaire pour un développement réel

5 nov. 2015

Les OMD gagnent toujours - Match de cloture. © PNUD Haïti

Mis en œuvre par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le projet pilote 16/6 arrive symboliquement à terme avec l’inauguration du Complexe Communautaire et le terrain de football de Sainte Marie au Canapé Vert en présence du Président Michel Joseph Martelly et la Directrice Principale du PNUD, Yvonne Helle.

Si les séquelles du séisme de 2010 sont presqu’invisibles dans les principaux quartiers ciblés, c’est en particulier grâce à l’implication de la société civile regroupée en des structures organisées comme les plateformes communautaires dans toutes les initiatives mises en œuvre dans le cadre du projet.

Les habitants des quartiers comme Canapé-Vert, Morne Lazare et Jalousie peuvent témoigner de cette méthodologie qui prend en compte les besoins fondamentaux de l’ensemble des habitants. C’est d’ailleurs en ce sens que neuf plateformes communautaires ont été mises en place afin de donner la priorité aux interventions identifiées par les bénéficiaires-acteurs considérant les ressources disponibles et les fonds mis à disposition par le Fonds de Reconstruction d’Haïti, la Corée et le Canada dans le cadre du projet.

Ces plateformes sont constituées d’hommes et de femmes de différents secteurs de la vie associative dont les choix ont été validés par les citoyens et le gouvernement à travers les autorités municipales.  Tout au long du projet, les plateformes ont toujours participé aux prises de décisions et à la planification aux côtés des partenaires financiers et techniques.

Connue pour son engagement envers ses concitoyens, Elise St Paul, qui a perdu son épicerie lors du séisme de janvier 2010, se dit fière d’être membre de l’une des neuf plateformes communautaires mises sur pied dans le souci de laisser aux communautés la prérogative de décider des scénarios de développement adaptés à leurs besoins et priorités.

C’est ainsi qu’avec son engagement et celui de ses paires, plus de 250 rouges maisons ont été reconstruites et 1410 maisons réparées selon les normes de construction recommandées par le Ministère des Travaux Publics Transports et Communications (MTPTC). En dehors de la provision d’une offre de logements améliorée et la mise en œuvre de services sociaux de base (515 lampadaires, 5 places publiques…), le projet a aussi permis la création d’activités génératrice de revenus par les  résidents des différents quartiers d’intervention du projet.

En matière d’infrastructures, les communautés ont fait le choix de réhabiliter plus de 4 km de routes et cinq centres communautaires favorisant la synergie des acteurs locaux dans la perspective d’un changement positif dans les communautés.

Près de 11 000 familles ont été relocalisées dans la dignité dans des zones jugées habitables selon les plans de prévention de risques élaborés avec la participation active de toute la population et des sociétés civiles locales.

En dépit de la complexité du système foncier haïtien le projet a réussi, grâce notamment à la participation active des plateformes communautaires et des membres de la société civile, à envisager la question de la copropriété à Morne Lazare et à Morne Hercule. Ainsi, les copropriétaires se sont eux-mêmes liés dans des clauses devant des notaires afin de formaliser leurs contrats de copropriété.

L’expérience 16/6 a démontré que le fait de considérer la population ciblée comme des acteurs est bénéfique à tous égards bien que cela nécessite une mobilisation de ressources et un leadership collectif important.

Cette implication des communautés a aussi permis l’installation de 14 infrastructures d’eau potables, la reconstruction de 3 241 miles de trottoirs,  la réhabilitation de 5 places publiques et  la création de 5 926 emplois temporaires dont 75% ont été occupés par des femmes etc.

Le projet 16/6 a aussi été une expérience d’apprentissage du travail conjoint entre les agences des Nations Unies au profit des peuples.  OIM, BIT  et UNOPS se sont associés au PNUD à travers des valeurs de solidarité, de foi dans la personne humaine et d’humanisme pour donner espoir au peuple haïtien sous le leadership éclairé du gouvernement de la République d’Haïti.

Le PNUD et ses partenaires convergent leur énergie afin de procéder sous peu à la remise des travaux du Champ de mars et des logements communautaires de Fort National.

En visitant le complexe communautaire et le terrain de foot de Canapée-Vert, le Président Michel Joseph Martelly a fièrement déclaré : « Mon administration a soutenu les travaux du 16/6 parce qu’ils visaient le bien-être de la population. Je suis heureux de voir les résultats aujourd’hui.».

Pour sa part, la Directrice Principale du PNUD, Yvonne Helle, voit dans le projet 16/6, une solution intégrée qui a permis la fermeture de 50 camps, la relocalisation et l’amélioration de la qualité de vie des personnes déplacées tout en répondant aux besoins urgents en matière d’infrastructures physiques et aux problèmes sociaux des communautés ciblées. 

La méthodologie 16/6 pourra être répliquée dans le cadre d’autres initiatives à travers le pays. Le PNUD reste ouvert à partager son expertise dans le but de contribuer au changement positif des conditions de vie des peuples.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe