Haïti Elections 2015 : Pour une plus grande participation des jeunes

31 juil. 2015

Atelier de formation / élections 2015 : les jeunes discutent de la participation électorale. © PNUD Haïti

A l’approche des élections législatives du 9 Août 2015, le  Conseil Électoral Provisoire (CEP) et ses partenaires des agences onusiennes dont le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) continuent la sensibilisation massive de la population avec une emphase sur les jeunes.

Ainsi, une série de formation à la participation électorale a été lancée cette semaine à l’intention d’un premier groupe de 140 jeunes issus de tous les départements du pays.

Cette série de formation s’inscrit dans la stratégie du CEP en vue d’augmenter la participation populaire et du même coup renforcer la légitimité des futurs dirigeants qui sortiront de ses élections historiques qui doivent mobiliser près de 6 millions d’électeurs.

A travers cette activité, ce premier groupe de 140 jeunes a été outillé afin de pouvoir former leurs paires et les inciter à s’engager activement tout au long du processus électoral. Le CEP a insisté sur le fait que l’engagement actif dans ce processus historique est une preuve de «citoyenneté active».

Cette formation a été articulée autour des points indispensables pour favoriser la participation des jeunes qui représentent une des entités démographiques majoritaires du pays : Jeunes et sensibilisation électorale, la démocratie et l’importance des élections (culture de la paix, la non-violence, l’éducation civique); comment voter ? élection et décret électoral, corruption électorale.

Intervenant à la cérémonie officielle de lancement de cette formation, le Directeur de communication du CEP, Richardson  Dumel a souligné l’impérieuse nécessité pour les jeunes de placer leurs mots avec le pouvoir de leur vote tout en rassurant que chaque vote sera comptabilisé en vue de refléter la volonté souveraine de la population haïtienne.

« Le Conseil Electoral Provisoire donne la garantie aux jeunes et à toute la population haïtienne que le processus se déroulera en toute transparence car les mesures nécessaires ont été prises à cet effet. Chaque voix sera prise en compte et la volonté populaire sera respectée. Nous invitons tous les jeunes à participer et voter en masse pour décider par la même occasion de l’orientation du pays pour les prochaines années ».

Représentant plus de 50% de la population des potentiels électeurs, les jeunes peuvent créer le futur de ce pays à travers ses élections.

Agé de 26 ans, Josselin Ormeus  affirme que c’est pour la première fois qu’il ira voter. Son choix de participer activement au processus relève de sa volonté de voir un autre pays dans la prochaine décennie. Son vote sera accordé à des candidats qui travailleront pour mettre fin à la corruption, permettre aux jeunes d’accéder aussi au pouvoir, offrir aux jeunes des emplois décents et leur permettre d’avoir accès  aux crédits pour la création d’entreprises n’importe où sur le territoire national.

Il garde de très mauvais souvenirs des dernières élections pourtant, il jure qu’il ne se laissera pas intimider tout en souhaitant que les autorités policières prennent les mesures afin que tous les citoyens puissent sortir accomplir leur devoir de citoyen actif sans craintes.

Orphelin depuis son enfance, Josselin vit avec ses trois  frères  et sœurs ainés qui iront sans doute remplir leur devoir civique car eux aussi souhaitent que les choses changent et croient que ses élections historiques peuvent grandement contribuer à cela.

La Directrice Principale ai. du PNUD, Katyna Argueta a, de son côté, rappelé que la jeunesse constitue une composante majeure dans la vie politique en Haïti. Passionnée, bouillonnante mais aussi exigeante, la jeunesse haïtienne représente plus de 50% de la population totale et se doit, selon elle,  d’occuper une place importante dans le processus  électoral en Haïti.

« Compte tenu de son poids démographique, la jeunesse en Haïti doit se positionner en véritables acteurs d’élections libres, démocratiques, inclusives et transparentes pour la consolidation d’un véritable Etat de droit. » a-t-elle suggéré.

Elle a par ailleurs exhorté tous les jeunes à accompagner de manière pacifique et dans le strict respect de la constitution les efforts du Conseil Electoral Provisoire dans son souci d’organiser des élections libres, transparentes, inclusives et démocratiques.

Josselin comme la plupart des jeunes ayant pris part à la formation a compris le message et décide d’utiliser les connaissances acquises au cours de cette journée pour former ses paires. Son message est clair « Si vous n’allez pas voter, quelqu’un d’autre votera à votre place. Alors faites votre devoir et exercez votre droit ».

À partir du 9 Août 2015, près de six millions d'Haïtiens choisiront 1 280 administrations locales, 140 administrations municipales et 139 parlementaires et un président dans un processus électoral à plusieurs tours qui pourrait durer jusqu'à la fin de l'année. En outre, un nombre record de plus de 38 000 candidats sont en lice pour les élections locales.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe