Energie durable : seuls des partenariats public- privé permettront de financer les objectifs, selon l'ONU

21 mai 2015

Une centrale thermo-solaire. Photo Banque mondiale/Dana Smillie.© Banque Mondiale

21 mai 2015 – Lors d'un forum sur l'énergie durable à New York, le Représentant spécial de l'ONU pour l'initiative 'Energie durable pour tous', Kandeh Yumkella, a salué la mobilisation croissante de fonds pour atteindre l'objectif de garantir l'accès à une énergie durable pour tous d'ici 2030, tout en soulignant la nécessité d'obtenir encore d'avantage de financement.

Lancée par le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, en septembre 2011, l'initiative 'Energie durable pour tous' vise à réaliser trois objectifs principaux d'ici 2030 : assurer un accès universel à des services énergétiques modernes, multiplier par deux le taux d'amélioration de l'efficacité énergétique, et doubler la part des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique mondial.

« Comment pouvons-nous convertir nos engagements en kilowattheures pour des personnes réelles ? C'est une question à plusieurs milliers de milliards de dollars », a déclaré M. Yumkella dans un discours lors de la dernière journée du forum sur l'énergie, qui se déroulait cette semaine au siège de l'ONU à New York.

Au total, plus de 90 millions de personnes ont déjà obtenu un accès à l'énergie durable grâce aux donations effectuées dans le cadre de cette initiative, qui rassemble des gouvernements, des institutions internationales, des entreprises, des banques et des membres de la société civile.

« Il ne s'agit pas de charité, mais bien de marchés et d'investissements. Nous voyons cela comme une opportunité de plusieurs milliers de milliards de dollars et non comme un défi de plusieurs milliers de milliards de dollars », a affirmé le Représentant spécial.

Le second rapport de suivi de l'initiative, rendu public par la Banque mondiale le jour de l'ouverture du forum, lundi 18 mai, révèle notamment que 1,1 milliard d'habitants dans le monde n'ont toujours pas accès à l'électricité et que près de 3 milliards de personnes utilisent encore des combustibles polluants pour faire cuire leurs aliments, tels que le kérosène, le bois, le charbon de bois et les déjections animales.

Dans le même temps, a déclaré le Représentant spécial, l'utilisation intensive d'énergie, en particulier dans les pays à revenu élevé, génère de la pollution et des émissions à effet de serre, et épuise les stocks de combustibles fossiles non renouvelables.

Selon le rapport de suivi, au moins 1.200 milliards de dollars seront nécessaires d'ici 2030 pour remplir les objectifs fixés par l'initiative, soit trois fois plus que les 400 milliards annuels actuellement mobilisés.

« Les gouvernements ne disposent pas de telles ressources. Seuls les partenariats public-privé peuvent permettre de générer un tel flux », a déclaré M. Yumkella.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe