Le volontariat, un outil de participation citoyenne !

12 déc. 2014

Messages de sensibilisation des volontaires à l'occasion de la journée internationale des volontaires. Photo: Fundación América Solidaria

A l’occasion de la Journée internationale des volontaires, célébrée annuellement le 5 décembre,  le programme Volontaire des Nations Unies (VNU) en collaboration avec le Ministère de la Jeunesse des Sports et de l’Action Civique (MJSAC), la Direction de la Protection Civile, la Coalition Haïtienne des Volontaires (COHAIV), TECHO et France Volontaires ont organisé deux journées d’activités les 5 et 6 décembre.
 
L’objectif des deux journées a été, d’une part,  de célébrer et de reconnaître  la contribution du volontariat pour le développement du pays. D’autre part, les activités ont aussi servi aux acteurs du volontariat haïtien (organisations communautaires, universités, autorités locales et étatiques, organisations internationales) l'occasion de renforcer leur mise en réseau et de répondre ensemble aux défis de ce secteur. 
 
La journée du 5 décembre a débuté par une cérémonie officielle à laquelle ont pris part Madame Sandra Honoré, Représentante Spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies ; Sophie de Caen, Directrice principale du Programme des Nations Unies pour le développement, Marie Alta Jean Baptiste, Directrice de la Protection civile , Monsieur Jan Snoeks, Chargé de portefeuille pour le siège du Programme VNU en visite en Haïti ; Monsieur Junior Mercier, Président de la COHAIV ; Madame Gabrielle Hyacinthe, Secrétaire d’Etat à la Jeunesse et à l’Action Civique ; des centaines de volontaires nationaux et internationaux ainsi que des riverains des quartiers avoisinants à la Place Boyer. 
 
« Nous célébrons l’engagement des milliers de jeunes haïtiens et étrangers qui s’adonnent à cette cause » a martelé dans son discours de circonstance Monsieur Junior Mercier Président de la COHAIV.  Madame Sandra Honoré, à  également indiqué que : «le volontariat, parce qu’il encourage la participation populaire, est également un outil de prévention des conflits, de crises de cohésion et moteur d’inclusion sociale». « C’est un instrument  de maintien de la paix et de résilience » a-t-elle ajouté.
 
Le volontariat de par ses vertus transformationnelles est enrichissant tant au niveau sociétal que personnel. « En s’engageant dans le volontariat, les jeunes acquièrent de la confiance, s’enrichissent et s’épanouissent personnellement» a minutieusement affirmé Madame Hyacinthe, Secrétaire d’Etat à la Jeunesse et à l’Action Civique.
 
Cependant, le volontariat haïtien n’est pas encore exploité au maximum de ses potentialités. Selon Madame Clémence Roger, Chargée de Programme VNU en Haïti, «  le  statut du volontaire n’est pas clair  en Haïti. La loi est muette sur cette question ».
 
Après la cérémonie, les intervenants ont inauguré la foire du volontariat sous le thème de « Volontarya ka chanje Ayiti ! (Le volontariat peut changer Haïti !)». La foire exposait trois types de volontariat : international, local et gouvernemental. 
Tout au cours de cette célébration, des centaines de  personnes ont pu suivre des ateliers ludiques – capoeira, théâtre et slam -  qui ont eu pour objectifs essentiels de transmettre les valeurs du volontariat telles que la solidarité, l’esprit d’équipe et la découverte.  
 
Ces deux journées ont aussi été l’occasion pour les volontaires de la protection civile d’organiser des activités de sensibilisation aux premiers secours dans des écoles de Pétion-Ville suivi d’une marche du volontariat.
Un match amical de basket entre une équipe de volontaires haïtiens et une équipe de volontaires internationaux suivi de la finale du tournoi de basket communautaire organisé pour l’occasion par l’association « Baskèt pou chanjman (Le Basketball pour le changement) » a clôturé la journée du 5 décembre.
 
Le samedi 6 décembre, un groupe d’environ 60 volontaires nationaux et internationaux a fait le déplacement pour le Plateau Central afin de mener une activité de reboisement. Et de fait, plusieurs centaines de plantules ont été mises en terre  dans la commune de Boucan Carré en partenariat avec Technoserve et l’organisation paysanne Zanmi Agrikòl. Une visite de Saut d’Eau (un des lieux sacrés du Vaudou haïtien) a mis fin aux activités. 
 
 
 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe