Renforcer la résilience aux désastres : la Grand-Anse donne le ton

29 oct. 2014

Steven Fisher, l’Ambassadeur du Royaume-Uni en Haïti, a profité de l’événement pour rappeler l’attachement du Royaume-Uni à Haïti.

Jérémie, le 23 Octobre 2014 - Le Délégué départemental Norman Wiener a procédé, le jeudi 23 octobre, au lancement du programme intégré de renforcement de la résilience aux désastres au Centre d’Opération d’Urgence Départemental (COUD) de la ville de Jérémie, dans le département de la Grand-Anse.

Parmi les invités de marque, étaient présents notamment des représentants du Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales ainsi que ceux du Ministère de la planification et de la Coopération Externe ;  Peter de Clercq, le Coordonnateur résident des Nations Unies en Haïti ; Steven Fisher, l’Ambassadeur du Royaume-Uni en Haïti ; Sophie de Caen, Directrice principale du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), et des acteurs de la société civile du département.

Le programme intégré de renforcement de la résilience aux catastrophes constitue le premier résultat d’une série de consultations conduites auprès des principaux acteurs impliqués dans la gestion des risques de désastres au niveau des départements de la Grand-Anse, du Nord et du Nord-est. Il vise à améliorer la connaissance des risques, et mettre en place des mesures concrètes de renforcement de la résilience des communautés aux catastrophes.

Ce nouveau programme appuiera l’accès des groupements d’agriculteurs à des services financiers ruraux et soutiendra l’élaboration d’une stratégie d’intervention commune entre la Direction de la protection civile et le Ministère de la Santé publique et de la Population, pour répondre aux urgences médicales. Le programme vise également la création d’un pôle d’enseignement et de préparation aux soins d’urgence au sein de l’hôpital de Jérémie et le développement de plans d’alerte et de réduction des risques communautaires.

Peter de Clercq a exprimé son optimisme par rapport aux objectifs du programme : « Je suis convaincu que l’expérience de la Grand-Anse contribuera à améliorer notre compréhension des stratégies de résilience et permettra un développement harmonieux en faveur des populations les plus vulnérables en Haïti ».

Financé à hauteur de 9 millions USD sur deux ans par le Département du Développement International du Royaume-Uni (DFID), ce programme, qui s’insère dans le cadre des actions du Groupe des Champions politiques pour la résilience aux désastres, s’étalera sur six des douze communes de Jérémie. L'Ambassadeur du Royaume-Uni en Haïti, Steven Fisher, a rappelé qu’« Haïti est un pays important pour le Royaume Uni avec lequel il veut maintenir une relation durable », ajoutant que depuis 2010, son pays a investi « plus de 80 millions USD en aide humanitaire pour Haïti »

L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture, l'Organisation panaméricaine de la santé, le PNUD et l'ONG CARE sont les principaux partenaires internationaux qui appuient le gouvernement et les autorités locales dans la mise en œuvre de ce projet. Tous sont conscients de la nécessité de coordination dans son élaboration.

 « Nous voulons que les projets soient reliés les uns aux les autres », a martelé le Représentant du Département du Développement International du Royaume-Uni, Ken Hume. « L’expérience de Jérémie doit permettre d’attirer d’autres investisseurs afin de produire un modèle de résilience qui soit réellement intégré » a-t-il ajouté.

Pour sa part, le représentant exécutif communal de Jérémie, Pierre Ronald Etienne, a appelé à une participation active de la population de la Grand-Anse dans la phase de mise en œuvre du programme, dans la droite ligne de l’approche participative adoptée pour l’élaboration du cadre programmatique.

Sophie de Caen, Directrice principale du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) s’est, elle, réjouie de toutes les étapes préparatoires au lancement du programme : « le leadership au niveau départemental, communal et aussi au niveau des différents ministères prouve une implication réelle des autorités,  je crois que c’est un très bon début ».

Peter de Clercq,  le Coordonnateur résident des Nations Unies en Haïti, a quant à lui déclaré que « le lancement de ce programme est une première étape, d’autres contributions seront nécessaires afin de poursuivre les efforts pour la résilience du pays », expliquant que « Ceci contribuera davantage à amener le pays, les institutions et les communautés sur le chemin de la résilience aux désastres et du développement durable ».

Rappelons que Le Royaume-Uni est co-président du Groupe des Champions politiques pour la résilience aux désastres avec le PNUD au niveau international. Dans ses remarques de conclusion, l'Ambassadeur du Royaume-Uni a déclaré que « la résilience en Haïti est une priorité pour le Groupe des Champions politiques. Les initiatives lancées dans la Grande-Anse sont une démonstration concrète de notre volonté et nous espérons que cela encouragera d’autres investissements de résilience dans les Départements pilotes, ainsi que d’ailleurs ».

Enfin, la gestion des risques de désastres est un axe prioritaire du PNUD en Haïti. En appui à la Direction de la Protection civile (DPC), le PNUD accompagne le Gouvernement haïtien afin de sortir des scénarios d’urgence et mettre en place des projets à long terme qui permettent au pays de se relever et avancer vers le développement durable.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe