De jeunes artistes haïtiens improvisent sur l’agenda- post 2015 en Haïti !

14 août 2014

imageLes lauréats du concours d’improvisation fêtent leur victoire à Jacmel. Photo Minustah

La finale du concours d’improvisation artistique « Men sa jèn yo vle pou demen ka pi bèl », en français « Voici le message que les jeunes veulent pour un avenir meilleur », s’est déroulée le vendredi 8 août 2014 à l’Alliance française de Jacmel, en prélude de la journée internationale de la jeunesse.

Ce concours, coordonné par le programme des volontaires des Nations Unies en Haïti, en partenariat avec la coalition haïtienne des volontaires (COHAIV) et France volontaires, avait pour but de sensibiliser de jeunes haïtiens à la question du développement de leur pays, ainsi qu’au rôle et au potentiel de la nouvelle génération dans ce développement.

Les 17 finalistes sélectionnés sont de jeunes artistes haïtiens et haïtiennes, âgés de 18 à 25 ans, vivant dans la région du sud-est. Au menu de la journée : peinture, poésie-slam, théâtre, musique-chant.

« Nous voulons sensibiliser ces jeunes à la question du développement ainsi que sur la pertinence des futurs objectifs de développement pour Haïti via l’enquête My World. La performance artistique est une manière originale et très instructive de le faire.» a expliqué Clemence Roger, chargée de programme au bureau des volontaires des Nations Unies pour le PNUD.

Dans une ambiance joyeuse, avec un public composé principalement de jeunes, la finale a débuté à 8h30 par une brève présentation des finalistes, du jury et du déroulement de l’activité. Une certaine « impatience » mêlée au trac, pouvait se lire sur les visages des finalistes.

Devant un jury composé de trois artistes originaires de Jacmel, le peintre-plasticien Ronald Mevs, le peintre-sculpteur Vady Confident et Marie-Carmel Paul, membre de la Ciné Institute de Jacmel, les peintres ont ouvert le bal sur le thème proposé « mettre en place un meilleur système de santé ». Chacun dans leur style, ils ont exprimé l’idée de l’isolement des populations rurales, devant faire face à un manque de centres de santé à proximité de chez eux.

Les musiciens-chanteurs ont, quant à eux, composé sur le thème « favoriser la croissance économique et un travail décent pour tous ». A travers leurs mélodies, ils ont évoqué le souhait d’avoir assez de travail pour tous. L’un des moments phares de la finale fut la prestation « acapela »  de Pierre Paul Valdo, chanteur non-voyant âgé de 22 ans. Il a conquis le public et fini lauréat de sa catégorie.

« Offrir une éducation de qualité pour tous » tel était le thème que les comédiens devaient s’approprier. L’un des messages principal dans les scénettes des finalistes : celui d’une éducation peu accessible à cause de son coût financier élevé. Le groupe de Luxama Jimmy, ayant mis l’accent sur l’idée que  - la « voie » de la délinquance, bien souvent synonyme « d’argent facile », n’offrait aucun avenir aux jeunes au contraire de la « voie » des études » - est arrivé premier de sa catégorie.

Le jeune slameur Luxama Mardochée, âgé de 18 ans, posant ces mots sur le thème « éradiquer la faim et garantir la sécurité alimentaire en Haïti », a décroché le premier prix de sa catégorie. « Cela fait deux ans que j’écris des textes, j’ai eu envie d’écrire sur les problèmes de mon pays, mes sentiments.  Il faut une nouvelle façon de penser, de voir les choses, une nouvelle contribution afin de développer normalement ce pays »  a déclaré le jeune slameur.

« J’ai choisi de participer à cette aventure car cette démarche m’a touchée. J’ai l’habitude de travailler avec eux et les jeunes de mon pays méritent d’être encouragé» a déclaré le peintre membre du jury Vady Confident.

Les artistes et les institutions culturelles de Jacmel se sont mobilisés pour les premiers prix du concours, en offrant aux lauréats des bourses d’études à l’école de musique d’Essaix Baptiste de Jacmel, ainsi qu’à l’Alliance française de Jacmel, ou encore un atelier de peinture. L’Ambassade de France en Haïti a également offert un micro-ordinateur pour l’un des gagnants.  

Les lauréats participeront  enfin à la foire expo « Jeunesse, Arts Création » - le 17 août 2014 à Port au Prince - organisée par le Ministère de la Jeunesse des Sports et de l’Action Civique afin de présenter leurs créations artistiques réalisées lors de la finale.

Marie-Laetitia Ceccaldi,
UNV support office, MINUSTAH