Le PNUD aux côtés du Gouvernement haïtien pour la protection de l’environnement

06 juin 2014

imageInauguration du nouveau centre d'interprétation de la nature à Aquin. De D. a G. : le Président haïtien Michel J. Martelly, la Directrice principale du PNUD Sophie de Caen et le Chargé d'affaires du Canada Gilles Rivard.PNUD Haïti

Ce 5 juin 2014, le Président Michel Joseph Martelly et la Directrice principale du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Sophie de Caen, se sont retrouvés à Aquin, l’une des plus grandes communes du sud d’Haïti, pour célébrer avec la population la journée mondiale de l’environnement.

Accompagnés de la Représentante du Ministère des affaires étrangères de la Norvège, Eva Tuft, et du Chargé d’affaires du Canada en Haïti, Gilles Rivard, le Président haïtien et la Directrice principale du PNUD ont inauguré le premier centre d’interprétation de la nature du pays dans la ville de Julien Raymond.

Ce centre d’interprétation de la nature contribuera à la conscientisation et à la sensibilisation de la population du sud sur l’importance des ressources naturelles tout en  y favorisant le développement de l’écotourisme. Le centre s’attachera également à renforcer les connaissances des jeunes sur l’impérieuse nécessité de protéger les écosystèmes.

Le Président Martelly a dit voir dans ce centre un projet novateur dans les efforts continus d’Haïti de protéger l’environnement. « Ce centre servira de plateforme de promotion du civisme environnemental et permettra au sud de compter sur des éco citoyens qui comprennent l’importance de l’environnement » a-t-il laissé entendre.

Cette journée fut également l’occasion pour le Ministre de l’environnement, l’agronome Jean François Thomas, d’insister sur la nécessité que toute la population s’engage dans la lutte pour la protection de la nature. « L’environnement est l’affaire de tous. C’est le véritable bien commun. Nous devons tous collaborer et nous engager pour sa régénération »

La Directrice principale du PNUD s’est réjouie du dynamisme affiché par l’Etat haïtien en la personne du Président Michel Joseph Martelly et s’est dit convaincue que le nouveau centre d’interprétation de la nature contribuera à faire la différence dans la lutte pour la protection de l’environnement.

Elle en a profité pour féliciter le Gouvernement qui a pris l’engagement de signer un arrêté interdisant la coupe des mangroves sur tout le territoire national. Cet acte politique, selon Sophie de Caen, témoigne de la volonté sans faille de l’Etat haïtien de faire de l’environnement une priorité nationale.

Cette journée a également été marquée par le lancement de la part de M.J. Martelley et de la Directrice principale du PNUD – grâce au support du Canada et de la Norvège - d’une vaste campagne de mise en terre de plus de cinq millions de plantules dont 20% d’arbres fruitiers et 80% d’arbres forestiers.

Ce projet de mise en place de pépinière concerne environ 15 000 familles bénéficiaires et prévoit de reboiser cinq mille hectares dans le Sud.

Contact PNUD en Haïti
Informations pour les médias
communication.ht@undp.org