Un bureau pour l’égalité des genres au Parlement !

03 déc. 2013

imageMarie Jossie Etienne, la députée à l’initiative du nouveau bureau d’équité de genre au Parlement. © PNUD Haïti

Organisations féminines, parlementaires, représentants de la Communauté internationale, en présence du Président de l’Assemblée Nationale ainsi que celui de la Chambre des députés, de la Ministre à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes, de la Représentante Spéciale du Secrétaire des Nations Unies et de l’Ambassadrice américaine en Haïti, ont salué à l’unisson la création du nouveau bureau de l’équité de genre ce 2 décembre 2013 au Parlement haïtien. Ce bureau, lancé par la députée Marie Jossie Etienne, se veut le début d’une nouvelle politique plus inclusive à l’égard des femmes. Une initiative soutenue par le PNUD qui a notamment fourni du matériel informatique et de bureau et se tient déjà prêt à y dispenser de l’assistance technique et des formations en matière de genre et gouvernance démocratique.

«  Il s’agit d’un tournant historique dans la vie des femmes haïtiennes. Grace à ce bureau, la lutte pour l’égalité des genres continue » a introduit Madame Erla Pierre, Directrice législative du Parlement.

Le nouveau bureau pour l’équité de genre aura pour mission de donner un soutien technique aux parlementaires à travers l’analyse de genre des projets de lois au menu législatif et faire des propositions aux parlementaires, en vue d’assurer la prise en compte du genre dans les lois votées au Parlement, y compris leur conformité aux législations internationales.

Parmi ses objectifs, le bureau servira également de liaison entre les organisations de femmes et la société civile, assurera une consultation avec les différentes Commissions parlementaires et fera des propositions concrètes afin de promouvoir une budgétisation sensible au genre au sein du Parlement.

«  Le but final est que les hommes et les femmes aient les mêmes droits pour participer aux affaires publiques du pays. L’égalité des sexes est un facteur incontournable à la construction d’un état de droit en Haïti […] et je remercie vivement tous les partenaires qui nous aident à avancer dans ce sens » a souligné Marie Jossie Etienne, la députée à l’origine de cette initiative.

La représentante spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies, Madame Sandra Honoré, a parlé de l’engagement de l’équipe de pays du Système des Nations Unies. Elle a mentionné le Plan Stratégique du PNUD 2014-2017 qui considère la promotion de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes comme une des plus hautes priorités : « Les femmes sont agents de changement pour décider leur présent et leur futur; elles doivent être au centre des décisions et à l’avant-garde des politiques pour garantir une vraie démocratie équitable, inclusive et juste. L’égalité entre les sexes, troisième des huit Objectifs du Millénaire, représente à la fois un moyen et une fin pour parvenir à la consolidation du développement durable dans tout le monde ».

Le PNUD se félicite de cette initiative qu’il soutient via sa ligne d’appui au genre du projet Elections, lui-même intégré dans le domaine de la gouvernance en Haïti, et  s’est déjà dit prêt à organiser des formations spécialisées en matière de genre et de gouvernance démocratique à l’intention des Parlementaires et des cadres professionnels.