Le PNUD Haïti danse contre la violence faite aux femmes !

14 févr. 2013

imageLe personnel du PNUD Haïti marque son soutien à la campagne « One Billion Rising »

Danser pour la liberté des femmes victimes de violence, voilà ce que propose pour la Saint-Valentin la campagne « One Billion Rising », lancée par Eve Ensler, féministe et auteur des « Monologues du vagin ». Un combat que soutient le Programme des Nations Unies pour le développement qui travaille depuis plusieurs années pour faciliter l’autonomisation des femmes et lutter contre la violence qui leur est faite.

La campagne « One Billion Rising » le rappelle sur son site, la violence à l’encontre des femmes touche le monde entier et une femme sur trois dans le monde sera victime de violence au cours de sa vie : viols, mutilations sexuelles, prostitution, harcèlement, mariages forcés, crimes dits "d’honneur", polygamie... Ces violences touchent toutes les classes sociales et tous les pays.

Haïti, où le phénomène de la violence est répandu et très complexe, est particulièrement concerné. Afin d’enrayer ce phénomène, le PNUD mène depuis 2009 un programme conjoint* pour la prévention des conflits et la cohésion sociale qui lui a notamment permis de créer l’Observatoire National de la Violence et de la Criminalité mais également de renforcer les services aux femmes victimes de violence grâce à de multiples formations et via la création d’opportunités économiques.

En cette journée de manifestation contre la violence faite aux femmes, le PNUD se devait donc de réunir son personnel autour… d’une danse !

* Les partenaires de ce programme conjoints sont l’OIM, UNFPA, ONUFEMMES, UNESCO  et pour les partenaires nationaux  MCFDF, MJSAC, MTPTC, Rectorat UEH, autorités locales, SAKS, HTD, URAMEL.