Vers plus d’emploi et d’entreprenariat

Magdana Nelson pose pour un portrait dans sa maison à Jalousie comme elle cuisine mamba (beurre d'arachide). © PNUD Haïti
Magdana Nelson pose pour un portrait dans sa maison à Jalousie comme elle cuisine mamba (beurre d'arachide). © PNUD Haïti

Ceinor Monex, 51 ans, est agriculteur à Fort Liberté depuis l’âge de 16 ans. Sa denrée phare, l’arachide a été sélectionnée comme produit emblématique du département du Nord-Est. Sa fierté par rapport à cette sélection égale celle de millions de producteurs qui voient dans le projet de valorisation des chaînes de valeurs des produits typiques locaux un véritable fer de lance de l’économie nationale. Le cacao et le chocolat dans le Nord, les sacs à main et le miel dans le Sud, le papier mâché à l’Est, le fer découpé à l’Ouest… Haïti ne manque pas de produits aussi riches que variés.

Au travers de forums organisés dans les dix départements du pays, agriculteurs, cadres du gouvernement et membres de la société civile et des chambres de commerce locales ont identifié ensemble des produits emblématiques à chaque département. Sur les 539 produits initialement identifiés, 30 ont été retenus comme prioritaires sur base de critères de sélection tels que leur potentiel de création d’emplois, leur impact environnemental, leur capacité d’augmenter la production.

A retenir

  • Identification des principaux produits typiques locaux d’Haïti
  • Développement du programme de développement des fournisseurs pour renforcer les PME
  • Élaboration d’une politique publique pour les MPME

Initié par le PNUD en appui au Ministère du commerce et de l’industrie (MCI), cette initiative constitue l’une des composantes fondamentales d’une politique plus large de création d’emplois sur tout le territoire national.

Mais le PNUD ne concentre pas seulement ses interventions sur les agriculteurs comme Ceinor. Dans l’esprit de favoriser ce processus intégré de développement par la création d‘emplois, il a aussi mis en place le Programme de développement des fournisseurs (PDF). Son but est de stimuler l’économie haïtienne en connectant les petits producteurs aux marchés et en renforçant la capacité concurrentielle des micros, petites et moyennes entreprises (MPME) à travers des partenariats efficaces avec des grandes entreprises pour améliorer la chaîne de valeur. Par exemple, Coca Cola Haïti pourrait produire sa fameuse boisson, en se fournissant à 50% chez des PME haïtiennes.

Les autres initiatives qui alimentent cette stratégie d’emploi ont été mises en place, entres autres, dans un centre GHESKIO au cœur d’un quartier défavorisé de Port-au-Prince. Plus de 500 femmes et hommes en situation de vulnérabilité ont été intégrées dans un pôle de production économique en devenant à la fois membres et actrices d’ateliers d’artisanat, grâce aux compétences qu’elles ont acquises au cours des séances de formations techniques et de gestion telles que :  marketing, comptabilité mais aussi couture, papier mâché et fer découpé qui justement est un produit typique local identifié pour la région de l’Ouest d’Haïti.

En parallèle, les bénéficiaires ont accès à un comptoir de services d’appui aux micros-entreprises pour les aider à enregistrer leur business, ouvrir un compte en banque ou les diriger auprès d’institutions de microcrédit. Ce projet est un exemple parfait de la volonté d’engager un partenariat public-privé nécessaire au processus de relèvement économique en Haïti.

A l’origine de ces initiatives qui ont porté leurs fruits en 2013, se trouve un partenariat fort entre le MCI et le PNUD. Conscient du besoin de se renforcer pour accompagner les micros, petites et moyennes entreprises (MPME), le MCI a fait appel à l’expertise du PNUD pour définir et planifier le mandat des directions du ministère. Cet appui technique a aussi permis l’élaboration d’une proposition de politique publique pour les MPME, une première en Haïti.

Avec cette politique, le gouvernement s’engage sur la voie du développement d’Haïti à long terme. Fidèle à sa mission, le PNUD continuera d’appuyer cette démarche au cours des prochaines années dans la perspective d’une Haïti émergente en 2030.

Publications
Haïti 2013-2030. Osons demain.

Haïti, 2030. Grâce à un travail de fond mené sur le long terme par le Gouvernement haïtien, Haïti s’est hissée au rang des pays émergents.

Haïti en avant - Paroles de femmes

Les familles, les communautés et les femmes surtout sont au premier rang des efforts communs pour rendre  Haïti plus résilient.

Haïti se relève

La phase de relèvement va nécessiter de nombreuses années mais des résultats ont déjà été observés sur le terrain durant les 24 derniers mois.

Plus