Nos histoires

  • Du café haïtien labellisé BIO, et qui s’exporte !Du café haïtien labellisé BIO, et qui s’exporte !22 avr. 2015Commune encore verdoyante du département du Nord d’Haïti, Dondon a été le second lieu d’expérimentation de plantation du café après Terrier Rouge. Contrairement à cette dernière, Dondon a présenté les caractéristiques appropriées pour un café de qualité avec un arôme particulier pour les amoureux de cette boisson qui occupe aujourd’hui la deuxième place dans le monde en terme de consommation après l’eau.

  • Accessibilité et participation des femmes aux élections en HaïtiAccessibilité et participation des femmes aux élections en Haïti22 avr. 2015Ketizia Brunard, 26 ans, est manchote depuis le séisme du 12 janvier 2010. Elle votera pour la première fois lors des prochaines élections législatives et souhaite jouir pleinement de ses droits civils et politiques : « J’espère que les personnes à mobilité réduite pourront contribuer à élire les prochains dirigeants de ce pays, » dit la jeune femme, secrétaire du Réseau Associatif National Pour l’Intégration des Personnes Handicapées.

  • Cap sur un état de droit et une justice indépendanteCap sur un état de droit et une justice indépendante22 avr. 2015Accompagner le Gouvernement haïtien dans ses efforts de gouvernance démocratique pour bâtir un état de droit solide est une des priorités du PNUD en Haïti.

  • Elections : aussi pour les personnes handicapeesElections : aussi pour les personnes handicapees30 mars 2015« Elections libres, honnêtes, transparentes et inclusives », cette déclaration est sur toutes les lèvres des autorités nationales, acteurs de partis politiques et partenaires d’Haïti dans le domaine de la bonne gouvernance et de la construction démocratique. Pourtant, la question de l’accessibilité demeure encore peu présente dans les débats alors qu’elle est fondamentale pour la réussite de bonnes et justes élections.

  • CAP SUR L’EMPLOI POUR SORTIR DE LA PAUVRETÉCAP SUR L’EMPLOI POUR SORTIR DE LA PAUVRETÉ12 févr. 2015Cinq ans après le séisme, l’une des grandes priorités du Gouvernement Haïtien demeure la création d’emplois décents et inclusifs. En effet, selon le dernier rapport national sur les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), 44,9 % des travailleurs haïtiens vivent avec moins de 1,25 dollar par jour.

  • Cap sur une haïti libérée du sida et de la tuberculoseCap sur une haïti libérée du sida et de la tuberculose3 févr. 2015En 2011, le PNUD a été choisi pour assumer la mission de récipiendaire principal des subventions VIH et tuberculose du Fonds mondial. S’alignant sur les priorités du gouvernement haïtien et sur les besoins de la population dans ce secteur,

  • Cap sur une nation prête en cas de catastropheCap sur une nation prête en cas de catastrophe3 févr. 2015Située sur la trajectoire des cyclones et installée sur une faille sismique instable, Haïti n’est pas à l’abri de nouvelles catastrophes naturelles. C’est pourquoi, en tant que partenaire clé du Gouvernement haïtien dans la prévention des risques majeurs,

  • Cap sur une haïti verte et protégéeCap sur une haïti verte et protégée3 févr. 2015La coupe effrénée des arbres, l’urbanisation anarchique et le manque de gestion des ressources naturelles augmentent chaque jour la vulnérabilité d’Haïti aux changements climatiques et réduisent la capacité de production de biens et de denrées alimentaires.

  • Redonner le goût du travail aux femmes victimes de violenceRedonner le goût du travail aux femmes victimes de violence29 oct. 2014Elles constituent plus de la moitié de la population et sont l’un des moteurs essentiels à l’économie du pays. Pourtant, les Haïtiennes sont encore trop souvent reléguées au second plan des affaires sociales, politiques et économiques. En 2012, 24,9% des femmes âgées de 15 à 49 ans ont déclaré avoir subi une forme de violence physique ou sexuelle au cours de leur vie par leur mari ou partenaire.

  • Les premiers pas d’Alexandra dans le monde de l’entreprenariatLes premiers pas d’Alexandra dans le monde de l’entreprenariat26 sept. 2014D’une famille humble, Alexandra Felizier habite à Fort-National depuis plus de quatre ans. Elle est consciente de vivre dans un quartier difficile et réfléchissait à l’idée de monter une petite entreprise de vente de livres. Dans ce contexte, le projet LIDE (Laboratoire d’innovation et de développement économique) tombe à pic pour elle.