Du café haïtien labellisé BIO, et qui s’exporte !

Café Bio d'Haïti. © PNUD Haïti
Café Bio d'Haïti. © PNUD Haïti

Depuis cinq ans,  Haïti produit un café labéllisé bio vendu en Europe et en Amérique du Nord grâce au travail rigoureux de la Coopérative agricole caféière Vincent Ogé de Dondon (COOPACVOD).

Commune encore verdoyante du département du Nord d’Haïti, Dondon a été le second lieu d’expérimentation de plantation du café après Terrier Rouge. Contrairement à cette dernière, Dondon a présenté les caractéristiques appropriées pour un café de qualité avec un arôme particulier pour les amoureux de cette boisson qui occupe aujourd’hui la deuxième place dans le monde en terme de consommation après l’eau.

A retenir

  • Installation de deux grandes pépinières décentralisées
  • Réhabilitation de la pépinière centrale de COOPACVOD
  • Production de plantation de 200 000 plants de café
  • Production et plantation de 12 000 arbres de couverture.

La production du café : une culture qui favorise la conservation du sol

La culture du café offre l’avantage de protéger le sol contre l’érosion. Dans un champ de café, les précipitations atteignent le sol avec modération et l’infiltration de l’eau se fait facilement. En effet, en cas de fortes pluies, l’eau s’abat sur le feuillage des arbres-ombres (Saman, Pois doux) pour ensuite atteindre les feuillages des caféiers avant de toucher le sol avec une vitesse modérée. Ainsi donc la culture du café est considérée comme une production qui favorise la conservation du sol. Avec cette culture, le sol jouit d’une humidité continue capitale pour la racine des caféiers.

Située à environ 390 m d’altitude, Dondon offre les conditions atmosphériques appropriées pour la production du café. Compte tenu que le café doit être cultivé sous ombre, la coupe des arbres n’est point la règle dans cette commune. L’émondage est pratiqué mais avec mesure en vue de la protection de l’or de Dondon : le café.

Coopacvod a fait le choix de la qualité avec une certification BIO

Alors que 2010 a été marqué par un séisme dévastateur, Dondon allait offrir à Haïti, au cours de cette même année, à travers COOPACVOD, une raison de continuer à croire en un lendemain meilleur avec la certification BIO de son café.

COOPACVOD a fait le choix de la qualité en soumettant son produit aux examens standards de la firme Institut de Marketecology (IMO) qui est un organisme de contrôle de qualité international fondé en suisse depuis 1989. Le test a été stressant selon Dubois Francisque, administrateur de la coopérative, car IMO ne fait pas de cadeau. « Si notre café n’avait pas répondu aux exigences internationales pour être labélisé BIO, on aurait perdu cinq mille dollars US. Or pour une coopérative comme la nôtre, cette somme pèse lourd dans la balance ».

Appelé « PAPA CAFÉ » par les dondonais, Dubois Francisque, est l’un des deux membres fondateurs  encore en vie  de COOPACVOD créée en 1976 par 34 producteurs. La coopérative a commencé avec les activités de transformation du café au cours de l’année 1986 et compte aujourd’hui 680 membres producteurs de café.

Avec la certification, nous avons trouvé une niche en Amérique du Nord où la livre s’y vend à 3,5 dollars US. Avant la certification, notre livre de café se vendait à moins de deux dollars US. Avec cet avantage, les producteurs comprennent la nécessité de cultiver avec rigueur et professionnalisme.

« Depuis cette certification, nos champs de café n’utilisent plus les produits chimiques car les paysans producteurs préfèrent la fumure et le compost »,se réjouit-il

Chaque année, les inspecteurs visitent les installations de COOPACVOD pour récolter les échantillons qu’ils transportent en Europe et les étudier. C’est en fonction des résultats obtenus que la certification est renouvelée régulièrement depuis cinq ans. Ceci témoigne de la rigueur de la coopérative dans ses méthodes de production car l’augmentation des revenus et le changement continu des conditions de vie des producteurs dépendent en grande partie de la certification.

« Nous faisons chaque jour plus d’efforts pour garder cette certification car sans elle nous perdons automatiquement les marchés que nous avons déjà atteint et serons dans l’impossibilité d’en convoiter de nouveaux en vue de l’augmentation des revenus des travailleurs de la terre de Dondon », soutient le sexagénaire.

Augmenter la production du café pour plus de revenus

Depuis quelques années, la coopérative se lance dans la production du café « Blue montain », une variété jouissant d’une grande réputation, laquelle en fait l'un des cafés les plus chers et les plus recherchés au monde. La coopérative a pris cette décision en raison de la maladie appelée « scolyte » qui a complètement détruit la variété Typica que les dondonais cultivaient depuis des décennies.

La coopérative prévoit de disposer plus de 40 hectares en « blue montain » à la fin de cette année pour la dégustation du marché haïtien,  nord-américain et européen friands de cette boisson.

Les grandes pépinières de la coopérative se trouvent dans la deuxième section communale de Dondon appelée Bassin Caïman, et à Matador, et possèdent une capacité de plantation de 200 000 caféiers, ce qui représente 300 personnes à temps partiel. Cependant, avec une pépinière de cette envergure, la coopérative est loin d’atteindre sa capacité maximale. Selon certains habitants de la commune, Dondon dispose d’une capacité de plus de 20 000 hectares de plantations de café.

A la recherche d’investisseurs

COOPACVOD souhaite atteindre une nouvelle dimension dans les années à venir. Pour cela, la coopérative invite les investisseurs à venir vers eux pour des engagements intelligents et fructueux autour du café.

«Depuis plus de trente ans, nous avons gardé le flambeau bien haut. Aujourd’hui, nous attendons les investisseurs à Dondon, une commune qui bénéficie d’une expérience reconnue dans la production du café. En effet, les Dondonais ont développé une expertise particulière dans ce domaine (le relief joue en leur faveur car les cyclones et tempêtes n’atteignent que rarement les plantations de cette commune qui est protégée par 4 montagnes : Bonnet à l’Évêque, Morne Hérivaux, morne Lacassagne et Bellevue).  Dondon est comme une cuvette. Les vents passent au-dessus de Dondon et les plantations ne sont pas soumises à leurs assauts », rassure Monsieur Dubois.

« Coopacvod est mon sacerdoce » : PAPA CAFÉ

Papa Café pense avoir créé une œuvre de taille. Pour lui, le café et la coopérative constituent son sacerdoce. Il aurait pu vivre à l’étranger mais l’amour du travail ne le lui permet pas. Avec une détermination sans faille, il continue à faire la fierté de Dondon avec un café que l’Amérique du Nord raffole. Sexagénaire, Papa café souhaite faire des Pitit-café (enfants-café). Il reste disponible pour partager son savoir et son expérience mais à des jeunes qui croient dans le travail et qui n’ont pas peur de la discipline et de la rigueur. Car, selon lui, seul le travail et la rigueur amènent au succès.

Le PNUD s’y engage et encourage les investisseurs

Conformément à sa mission, le PNUD trouve une grande satisfaction d’avoir contribué à travers le Small Grant Program à cette initiative qui favorise l’amélioration des conditions de vie de plus de 300 familles. Le PNUD réitère l’invitation de « Papa Café » aux investisseurs à se positionner dans le domaine de l’agriculture en Haïti. Car pour faire reculer la pauvreté, il est nécessaire d’investir dans le durable et l’agriculture qui contribue à la conservation du sol est un investissement durable.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe