Innovation : des jeunes de Fort National transforment leurs idées en opportunités

21 mai 2015

Les jeunes entrepreneurs de Fort National, avec Rita Sciarra au centre, lors de la clôture de la 1ere phase du projet LIDE a Fort-National en décembre 2014. Les jeunes entrepreneurs de Fort National, avec Rita Sciarra au centre, lors de la clôture de la 1ere phase du projet LIDE a Fort-National en décembre 2014.© PNUD Haïti

Fort National est un quartier particulièrement pauvre et précaire de Port au Prince. Un de ces quartiers dont le simple fait de prononcer le nom déclenche un signal rouge dans l’esprit du citoyen de cette ville. Généralement associé à un fort taux de délinquance, de violence et d’armes, Fort-National est un quartier peu recommandé de nos jours.

Pourtant, depuis le tremblement de terre de 2010, le Programme des Nations Unies pour le développement  (PNUD Haïti) travaille à Fort National en promouvant une vision intégrale du développement. Tout d’abord, l’organisation a  travaillé dans ce quartier avec le projet de gestion des débris, qui a permis de déblayer plus de 1 million de mètres cubes de débris issus du séisme de 2010. Ces débris ont ensuite été recyclés et réutilisés dans la phase de réhabilitation du Projet 16/6 qui visait à encourager le retour des personnes déplacées dans leurs quartiers d’origine.

L’engagement du PNUD se poursuit aujourd’hui à Fort National avec le projet « Laboratoire d’innovation et de Développement Economique (LIDE) » qui accompagne les jeunes  entrepreneurs dans le lancement de leur premier business.

Grâce à la mobilisation communautaire déjà initiée via le projet de gestion des débris, grâce à l’écoute et au dialogue continu, le PNUD a réussi à gagner la confiance des habitants du quartier malgré les réticences initiales.

Conformément à sa volonté de promouvoir l’innovation et la création d’emplois inclusifs tout en tenant compte des besoins de ce quartier constitué en majorité de jeunes, le PNUD a donc lancé le projet LIDE avec l’appui de Innovation Facitlity, un fonds financé par le Danemark et visant à soutenir les projets innovants à travers le monde.

Résultat : depuis quelques mois, l’innovation et la création d’entreprise animent les débats à Fort National. À bord du bus LIDE, équipé de nombreux outils technologiques (ordinateurs, internet, supports USB), l’équipe du PNUD sillonne ce quartier historique et dialogue à propos d’entreprenariat avec plus de 300 jeunes en vue de les encourager à dire : « Oui c’est possible de créer ma propre entreprise ! Oui, je peux y arriver si j’y crois ! »

Les formations ont commencé avec 300 jeunes et au terme d’un processus d’évaluation, les 80 les plus convaincants ont reçu une formation entrepreneuriale approfondie. Par la suite, sur la base des connaissances acquises, ces jeunes femmes et hommes ont présenté publiquement leurs plans d’affaires devant un jury d’experts afin de déterminer lesquels recevraient un capital de démarrage de leur nouvelle entreprise. De nombreuses idées d’entreprises innovantes ont vu le jour à travers ce processus, notamment un projet d’atelier de fabrication de chocolat biologique, des services électroniques et informatiques, une bibliothèque, un atelier de production de parfums issus de plantes typiques d’Haïti…etc.

Parmi ces initiatives, 40 ont été sélectionnées afin de recevoir un capital initial entre 500USD et 1,500USD de manière à pouvoir convertir leur idée en réalité. Cet apport financier devrait leur permettre de lancer leur entreprise en bénéficiant d’un accompagnement technique pour une gestion des risques liés au démarrage de start-ups.

Dans le cadre de la  cérémonie dévoilant les 40 lauréats du projet LIDÉ, une des participantes déclarait que ces jeunes avaient toujours été considérés comme issus des quartiers où les gens vont pistolet à la ceinture, où il est vivement déconseillé de s’y rendre  mais qu’en cette occasion particulière, ils pouvaient se débarrasser de ce stigmate et prouver qu’un autre Fort National est possible. Elle a ajouté que le simple fait d’avoir eu une opportunité et que quelqu’un ait cru en eux faisait peut-être une grande différence.

Aujourd’hui  quand je marche dans les rues de Fort National je me demande si je vais voir prospérer certains projets des 40 lauréats. Si nous allons voir de plus en plus d’entrepreneurs et de moins en moins de chômage.

La réponse est « je ne sais pas », mais quand je vois l’enthousiasme de ces 40 jeunes entrepreneurs, je me rends compte que ce n’est pas le plus important car dans ce genre d’initiative, c’est surtout le processus qui est compte et pas uniquement le résultat. Ce projet a donné une voix à des personnes qui  sont rarement entendues. Il a permis d’inclure des gens qui sont systématiquement exclus de décisions les concernant et a permis de donner de l’espoir à ceux qui ne voient d’habitude autour d’eux que violence et misère. Ce projet a donné de l’estime de soi même à ceux qui pensaient ne rien valoir. Alors oui, en ce sens, le processus l’emporte largement sur le résultat parce qu’il a permis d’introduire des valeurs qui ne s’achètent pas, comme la dignité, l’estime de soi ou la foi dans le travail.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe