Notre perspective

      • Faisons du peuple haïtien le centre des activités de reconstruction

        11 janv. 2012

        image
        Projet de gestion des décombres à Léogâne, en Haïti (Photo: Mariana Nissen/PNUD)

        Il y a deux ans, un tremblement de terre de magnitude 7.0 a dévasté Haïti, une nation insulaire des Caraïbes, faisant 200 000 morts et entraînant le déplacement d'un million et demi de personnes. Le nombre de morts et l'ampleur de la destruction ont mis en évidence les risques associés à un gouvernement et une population hyper-centralisés à Port-au-Prince, où des centaines de milliers de maisons ont été détruites et 30 pour cent des fonctionnaires ont perdu la vie. Subitement exacerbés et rendus encore plus urgents, nombre de problèmes qui étaient chroniques ont en quelques minutes présenté des risques de mort. S'étant fixé l'objectif de « reconstruire en mieux », en coopération avec d'autres agences, le PNUD a aidé Haïti non seulement à se relever mais aussi à rendre le pays et son peuple plus robustes et mieux préparés à faire face à tout choc à venir, qu'il soit naturel ou créé par l'homme. Il s'agit là de notre mission et de notre mandat, le peuple haïtien toujours au centre de toute initiative. Depuis 2010, nous avons accru notre coopération avec le Gouvernement haïtien, développant la gestion des débris et la reconstruction tout en créant des milliers d'emplois. Alors que 80  Plus