Elargissement de PROHUERTA-Haïti avec l’UNASUR

Objectifs

Encourager une diète alimentaire équilibrée, à travers la production biologique à petite échelle d’aliments frais et la participation de la population concernée.

Contexte

Le Projet Élargissement de Pro Huerta – Haïti avec l’UNASUR fait partie du Programme « Pro Huerta – Haïti », qui constitue une adaptation aux conditions haïtiennes d’une initiative argentine, mise en place en 1990, qui encourage une diète alimentaire équilibrée, à travers la production biologique à petite échelle d’aliments frais et la participation de la population concernée.

Outre la promotion de potagers biologiques, le programme a également commencé à travailler sur l’élevage familial, la promotion de petites expériences d’irrigation, la production locale de semences et la fabrication artisanale des outils. Le projet a aussi, à partir d’une approche globale, intégré l’activité « Familles et Nutrition », dans le but de renforcer l’éducation, l’alimentation et la santé des enfants. Cette initiative implique des volets de formation, de communication et d’éducation alimentaire nutritionnelle dans des contextes institutionnels, familiaux et communautaires.

Résultats escomptés



  • la sécurité alimentaire des populations en situation de vulnérabilité est renforcée;
  • l'alimentation des populations est améliorée et diversifiée à travers l'autoproduction et la consommation d'aliments frais de qualité;
  • 234 organisations communautaires incorporées dans le programme;
  • 4,690 promoteurs formés à l'agriculture biologique, parmi lesquels au moins 20% sont des femmes;
  • 32,635 familles dans 78 unités d'intervention accèdent aux connaissances techniques sur la production intensive d'aliments;
  • 37,325 jardins potagers familiaux et 234 potagers scolaires communautaires en production;
  • 273 petites expériences d'accès à l'eau pour la consommation et l'arrosage dans les 78 unités d'intervention.

Principaux résultats atteints à ce jour

  • 5294 promoteurs formés à l’agriculture (dont 40% des femmes) ont accompagné les familles bénéficiaires dans la mise en place des jardins familiaux, scolaires et communautaires;
  • 286 promoteurs formés sur les pratiques alimentaires, nutritionnelles et l’hygiène;
  • 913 entités communautaires incorporées au projet;
  • 75 écoles impliquées;
  • 38,3 tonnes de semences (kits) de cultures maraichères et céréalières ont été distribuées à date à plus de 40,000 familles bénéficiaires;
  • Plus de 40,000 jardins potagers, communautaires et scolaires ont été mis en place;
  • Des manuels de formation élaboré sur les pratiques agro-écologiques et pratiques alimentaires et nutritionnelles au profit des promoteurs;
  • Une centaine de membres de la coopérative apicole de Ouanaminthe appuyées techniquement sur les pratiques de production et Marketing du miel.

Prochaines étapes

  • Poursuite du Programme de formation continue pour les promoteurs sur la production intensive d'aliments suivant des normes agro-écologiques, approvisionnement et gestion de l'eau, production de semences locales et éducation alimentaire nutritionnelle (EAN);
  • Formation de formateurs sur l’apiculture;
  • Construction d’une salle d’extraction de miel à Ouanaminthe;
  • Montage d'un réseau d'ATL et de promoteurs formés aux aspects techniques et méthodologiques du projet afin de répliquer les connaissances acquises;
  • Assurer la participation et l'engagement de l'État Haïtien à travers une articulation entre les agents du projet et les fonctionnaires publics en articulant le projet avec d'autres programmes de développement et l'incorporation des ATL aux fonctionnaires du MARNDR;

Défis et oportunités

  • Défi logistique : certains bénéficiaires vivent dans des communautés difficiles d’accès ;
  • Problème climatique : sécheresse généralisée ;  pluviométrie très faible ;
  • Contrainte budgétaire : le projet fait face à des limites budgétaires, la fin des activités est prévue pour le 30 juin 2016 ;
  • Opportunité : Le projet s’inscrit dans les programmes de  protection sociale du Gouvernement haïtien.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe