Appui technique aux programmes de cash transferts

Objectifs

Fournir au Gouvernement haïtien un appui technique et des outils analytiques dans le cadre de la conception et la mise en œuvre d’interventions publiques visant la réduction de la pauvreté et le développement humain.

Résultats escomptés

Stratégie de cash transferts développée et mise en œuvre intégrant des bonnes pratiques et ciblant les populations les plus défavorisées.

Contexte et résultats attendus



Inspiré par l'expérience dans la région d’Amérique latine et les Caraïbes et leur impact positif en termes d’amélioration des conditions de vie et le développement de capital humain, le Gouvernement d'Haïti a lancé le 27 mai 2012 un programme de transferts conditionnels d’espèces en faveur de l’initiative présidentielle d'accès à l'éducation. Ti Manman Cheri vise les mères de familles dont les enfants sont inscrits et fréquentent l’école primaire pour ainsi améliorer les conditions de vie des ménages bénéficiaires et encourager les investissements dans le capital humain des générations futures. Au cours de 2012, le Gouvernement a conçu et entamé la mise en œuvre d’autres programmes de « cash transferts » et d’interventions d’assistance/protection sociale, mises en œuvre par le Fonds s’Assistance Economique et Sociale (FAES) en collaboration avec plusieurs institutions publiques.

Le projet d’appui technique du PNUD vise à accompagner le Gouvernement dans la conception et la mise en œuvre des programmes de cash transferts selon les bonnes pratiques issues d’autres pays de la région et les besoins des populations les plus défavorisées. Dans ce cadre est prévue la mise en place d’une stratégie intégrée à moyen terme sur les cash transferts, soutendue d’un registre unique de bénéficiaires, et des outils pour la mise en œuvre des différents projets qui en font partie (documents de projets, manuels d’opérations et outils de suivi et évaluation). En même temps, le PNUD travaille avec l’Observatoire de la Pauvreté pour la réalisation de produits analytiques permettant de mieux appréhender le développement humain en Haiti.

Principaux résultats atteints à ce jour

Le PNUD a appuyé l’élaboration de la Stratégie Ede Pep qui a récemment été présentée et approuvée par le Premier Ministre. A l’instar des pays de la région, cette stratégie englobe un ensemble d’interventions publiques qui fournissent une protection à la population vulnérable tout au long de leur cycle de vie. Dans le cadre de Ede Pep, le ménage constitue l’unité basique réceptrice des interventions publiques  de façon que toute intervention ait un effet synergique sur l’ensemble du noyau familial. Un Registre Unique de Bénéficiaires (RUB) permettra d’identifier et de sélectionner les ménages vivant dans des conditions d’extrême pauvreté pour assurer l’objectivité et la transparence des interventions et mieux diriger les faibles ressources publiques vers les ménages les plus pauvres.

Un questionnaire pour la mise en place du RUB a été élaboré et deux pré-tests ont été réalisés. Le PNUD a également appuyé la conception et le suivi des programmes de cash transferts mis en œuvre sous l’égide de la stratégie Ede Pep - Ti Manman Cheri, Kore Etidyant, Kore Moun Andikapé et Bon Dijans. Pour ces programmes, le PNUD a appuyé la réalisation de documents de projets avec cadre logique et indicateurs de suivi. Le projet a aussi réalisé des manuels d’opérations pour Ti Manman Cheri et Kore Moun Andikapé. Une enquête de satisfaction des bénéficiaires  a été mise en œuvre pour Ti Manman Cheri avec l’appui du Responsable S&E recruté par le PNUD pour le FAES pour assurer le suivi des programmes Ede Pep. Un questionnaire pour une évaluation d’impact du programme a été élaboré.

A travers son réseau régional, le PNUD a facilité une collaboration et un transfert de connaissances Sud-Sud – notamment avec la République dominicaine (pour la stratégie et le registre unique), la Colombie (pour l’évaluation d’impact Ti Manman Cheri) et le El Salvador (pour la structure institutionnelle du FAES en vue de la mise en œuvre de programmes sociaux).

Avec l’Observatoire de la Pauvreté, le projet a mis en place une feuille de route pour l’élaboration d’un Rapport OMD et une carte de pauvreté mis à jour.

Prochaines étapes

Le projet va appuyer le pilote du RUB et la codification des leçons apprises en vue de l’élaboration d’une stratégie à l’échelle nationale pour le RUB.

Le projet va continuer à appuyer le suivi-évaluation des programmes de cash transferts au FAES, notamment à travers la réalisation d’une deuxième enquête de satisfaction pour le programme Ti Manman Cheri et son évaluation d’impact.

Le projet va également appuyer le renforcement de la composante participative du programme Ti Manman Cheri à travers un manuel d’opération pour les Comités de parents d’élèves. Un appui sera également fourni pour la conception et les outils nécessaires du programme Bon Solidarité dans le cadre de la stratégie Ede Pep.

Avec l’ONPES, le projet va produire un Rapport OMD 2013 et une carte de pauvreté mise à jour.

Défis et opportunités

  1. Le manque de données socio-économiques sur les ménages a jusqu’à présent nécessité un ciblage de programmes de cash transferts selon des critères proxy (résidence dans quartiers identifiés comme précaires). Le projet va appuyer le FAES dans la mise en place rapide du RUB afin de remédier à cette situation.
  2. Le manque de données a également retardé l’élaboration du Rapport OMD et la carte de pauvreté mise à jour. Le projet va travailler avec l’ONPES et d’autres partenaires afin d’exploiter au maximum des données existantes.

Le projet en bref
Statut
Actif
Numéro de projet
83446
Période
2013
Budget total
$US 864,250
Partenaires à l’œuvre
Fonds d’Assistance Economique et Sociale (FAES), Observatoire National de la Pauvreté et de l’Exclusion Sociale (ONPES)
Bailleurs de fonds
Gouvernement d’Haiti, PNUD
Localisation
Le projet est basé à Port-au-Prince ; les interventions du Gouvernement s’appliquent sur tout le territoire national
Chef de projet
Daniela Gregr
Chargé de programme
Barbara Laurenceau
Coordonnateur National
Chantale Audate
Contacts
daniela.gregr@undp.org barbara.laurenceau@undp.org