Programme du Fonds Mondial pour la Lutte contre le VIH/SIDA

Objectifs

  • Prolonger le taux de survie et restaurer la qualité de vie des personnes vivant avec le VIH en Haïti
  • Réduire la propagation du VIH/SIDA

Contexte

Haïti est le pays les plus durement touché par l'épidémie de VIH à l'extérieur du continent africain. D'après l'enquête EMMUS menée en 2012, la prévalence du VIH est maintenue à 2,2% depuis 2006.

A travers le financement du Fonds Mondial géré par le PNUD en tant que Bénéficiaire Principal depuis Janvier 2011, le projet RCC viseà : 1) Prolonger le taux de survie et restaurer la qualité de vie des PVVIH 2) Ralentir la transmission du VIH/SIDA 3) Informer et sensibiliser la population de manière à ce que la population sexuellement active fasse des choix informes et adopte des comportements qui protègent leur sante, réduise leur risque et leur vulnérabilité au VIH/Sida et autres IST et contribue à l'élimination de la stigmatisation et la discrimination contre ceux qui sont

Résultats escomptés



  • Taux de survie des adultes et enfants vivant avec le VIH sous ARV accru de 78.4% en 2012 à 80% en 2014.
  • Réduction de la proportion des nourrissons séropositifs nés de mères vivant avec le VIH de 14 % en 2011 à 10% en 2014.
  • Réduction de la proportion de jeunes femmes et d'hommes âgés de 15-24 ans qui sont infectés par le VIH de 2.2% en 2012 à 2% en 2014.

Principaux résultats atteints à ce jour

  • 62, 786 patients actifs sous traitement ARV
  • 4,303 OEV ont des frais scolaires
  • 338,881 personnes ont été testées pour le VIH
  • 28, 865 pochettes de sang ont été testées pour le VIH
  • 105% des adultes et enfants enrôlés en soin ont reçu du cotrimoxazole en prophylaxie et
  • 104 % ont été placés sous INH en prophylaxie

Prochaines étapes

Le projet RCC arrive à son terme en décembre 2014. Le pays, dans le cadre du Nouveau Mécanisme de Financement du Fonds Mondial, a soumis une note conceptuelle intégrée VIH/TB afin d’obtenir un nouveau financement pour 3 années à partir de 2015. D'ici 2019, cette nouvelle proposition vise à:

  • Réduire la proportion des nouvelles infections à VIH de 50% dans la population générale et les groupes cibles prioritaires.
  • Réduire à moins de 2% la proportion des nourrissons séropositifs nés de mères vivant avec le VIH.
  • Augmenter le taux de survie des adultes et enfants vivant avec le VIH sous ARV 12 mois après l’initiation du TARV a 85%,
  • Réduire de 50% l’impact de la discrimination et de la stigmatisation sur les PVVIH, des violences sexuelles et des inégalités de genre 
  • Renforcer le système de santé grâce à la promotion d’un environnement favorable.

Défis et opportunités

  1. Renforcement des activités collaboratives Tuberculose-VIH;
  2. Augmentation du taux de dépistage au niveau de la population;
  3. Diminution de la stigmatisation et la discrimination des personnes infectées par le VIH.  

Opportunité: La soumission par le pays d'une demande au nouveau de financement du Fonds mondial, qui permet de répondre aux lacunes actuelles de la réponse nationale au VIH.

Le Projet en bref
Statut
Actif
Numéro de projet
77895
Période
Jan.2011 - Juin 2015
Budget
$US 67, 966,470.00
Décaissement au décembre 2014
$USD 63,359,032.00
Partenaires à l’oeuvre
MSPP (UCP, PNLS), Gheskio, ZL/PiH, FEBS, VDH, FOSREF, Croix Rouge Haïtienne, World Vision, CDS, Espoir Anaise, ASON, GIPA, SéroVIE.
Bailleur de fonds
Fonds Mondial de Lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme
Localisation
Les 10 départements d’Haïti
Chargé de programme
Dr Jean-Thomas Nouboussi
Chef de projet
Dr Etienne Steeve Homann
Contact
jean-thomas.nouboussi@undp.org