Plan de Prévention Séisme pour le Grand Nord


Résultats escomptés



  1. Une concertation et un diagnostique avec l’ensemble des acteurs locaux sont fonctionnels.
  2. L’évaluation structurale et la classification du bâti et des infrastructures sont réalisées.
  3. Le risque sismique est réduit par des actions de prévention et de mitigation
  4. La chaîne de la construction est formée aux pratiques parasismiques.
  5. Le grand public, les écoliers et le milieu hospitalier sont informés et préparés face à la menace sismique.

Contexte et résultats attendus

Les villes côtières du nord du pays font face à un risque sismique élevé car elles sont situées le long de la faille active dite « Septentrionale », responsable du séisme de magnitude 8 de 1842.  Le développement économique et urbain dans les villes du nord du pays s’est réalisé sans considération pour la menace sismique.

La densité de la population a augmenté considérablement et de nombreux bâtiments non conçus pour résister aux tremblements de terre, se sont vus ajouter des étages supplémentaires, augmentant leur vulnérabilité.

Le Gouvernement haïtien a identifié le Nord comme l’un des pôles de développement prioritaires du pays en termes d’activité industrielle, touristique et agricole.

La durabilité de ces investissements dépend d’une stratégie adéquate pour réduire l’impact des risques naturels - en particulier des séismes - sur le développement économique et sociale. L’objectif général de ce projet est de réduire la vulnérabilité des départements du Nord-est, Nord, et Nord-Ouest face à la menace sismique en renforçant la résilience des infrastructures et des populations dans le but de minimiser les pertes en vies humaines et économiques.

Principaux résultats atteints à ce jour

  • Les cartographies sismiques des sols ont été complétées pour les villes de Cap Haïtien, Ouanaminthe et Port de Paix. En outre le microzonage ( geotechniques et geophysiques)de quatre villes majeures est en train d’être finalisé.
  • Des évaluations du sol (carottages, Corne de Pénétration test, MASW, etc..) ont été réal de comprendre la composition et les mouvements du sol pour  prévoir les possibles  réactions en cas de séisme. ( geophysiques et geotechniques).
  • Des formations sur l’introduction à l’évaluation sismique des bâtiments, pour des ingénieurs des secteurs publics et privés, ont été réalisées  à Cap-Haitien, Port-de-Paix et Fort-Liberté. Au total, 37 Ingénieurs ont été formés.
  •  La vulnérabilité sismique de 9 bâtiments publics des 3 départements a été évaluée et des recommandations pour les travaux de renforcement ont été rédigés et validés.
  • 186 volontaires secouristes ont bénéficié des formations de GRD et de secourisme.
  • Plus de 9000 élèves et  600 maitres formateurs  sensibilises sur les risques sismiques et de tsunami dans les grandes ecoles
  • Le montage de 4 comités de Conseils sismiques au Cap Haitien, Port de Paix et Fort liberté et Ouanaminthe a été finalise et celui du  Comité de Pilotage
    National. Demarrage des travaux de montage de plans de contingence
    sismiques.
  • La  nouvelle administration est activement impliquée dans la réalisation des initiatives du projet afin de garantir une meilleure compréhension des risques naturels  qui  existent  pour le Grand Nord et une majeure appropriation des stratégies de réduction et mitigation des risques sismiques.

Prochaines étapes

  • Finalisation  Le micro-zonage sismique (H/V, MASW, CPT, profils sismiques sur Fort-Liberté et Port-de-paix,..)
  • Evaluation et inventaire des bâtiments à fort enjeu, puis développement de scenarios sismiques dans les villes
  • Formation des professionnels de la chaine de construction.
  • Sensibilisation et information du  grand public
  • Montage de 3 plans de contingence sismique (1 par département) et SIMEX   de 2014  pour préparer les communautés à répondre au séisme (sensibilisation porte a porte)

Défis et oportunités

Le défi le plus important  concerne la nécessité d’accélérer les activités liées à l’évaluation des bâtiments et infrastructures critiques (port, centrales électriques, châteaux d’eau, ponts, usines). En outre, les travaux liés à la réalisation  de trois plans de contingences nécessitent d’être accompagnés par des initiatives de plaidoyer envers les autorités locales afin d’assurer leur implication dans le processus.

Le projet en bref
Statut
Actif
Numéro de projet
79299
Période
Juil. 2011 - Juil. 2014
Budget
$US 9,960,000.00
Décaissement déc. 2013
$US 4,703,262.97
Partenaires à l'oeuvre
Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales
Bailleurs de fonds
Fond pour la reconstruction d’Haiti
Localisation
Départements du Nord d’Haïti (Nord-Ouest/ Nord/ Nord-Est)
Chef de projet
Kamina N’tenda
Contacts
Kamina.Ntenda@undp.org