Projet de cartographie multirisque et gestion de l’occupation du sol

Objectifs

Objectif général : Contribuer à la préservation des moyens de subsistance des communautés vulnérables et à l’amélioration de leur cadre de vie à travers une meilleure adaptation aux différentes contraintes/risques naturels et au changement climatique.
 
Objectif spécifique : Réduire l’impact des catastrophes naturelles sur les populations du département du Nord-Ouest et de l’arrondissement de Gros-Morne, dans le département voisin de l’Artibonite, et sur leurs moyens de subsistances à travers une réorientation de l’occupation du sol basée sur la prise en compte des risques et des potentialités environnementales et économiques de l’espace. Ce projet devrait permettre à terme aux populations de la région ciblée d’accroître leurs revenus (réduction de la pauvreté économique) et d’améliorer l’accès aux services de base.

Contexte

Les évènements de ces dernières années montrent que les aléas naturels n'épargnent aucun pays. Du tsunami de l'Océan indien aux ouragans et cyclones dévastateurs des États-Unis, en passant par les grandes inondations d'Europe et d'Asie, des centaines de milliers de personnes ont péri et des millions d'autres ont perdu leurs moyens de subsistance dans des catastrophes provoquées par des aléas naturels. Cette situation est susceptible de s'aggraver avec le changement climatique qui pourrait augmenter la fréquence et la gravité des événements extrêmes, mais également avec l'intensification des activités humaines couplée à l'accroissement démographique.

Les désastres qui ont frappé Haïti ces dernières années, tel que les inondations de Gonaïves en 2008, le séisme de 2010 et plus récemment le cyclone Mathieu d’octobre 2016, ont démontré la vulnérabilité particulière du territoire haïtien. Ils ont aussi fait ressortir des faiblesses du système de gestion des catastrophes qui souffre de son caractère très sectoriel et d'un manque de prise en considération de la dimension de la prévention dans la préparation aux désastres en général et dans les politiques d’occupation du sol, d'aménagement du territoire et de construction en particulier.

Les départements de l’Artibonite et du Nord-Ouest d'Haïti font partie des départements les plus vulnérables aux catastrophes naturelles, dont notamment les inondations, les cyclones, les mouvements de terrain et les tremblements de terre pour le département du Nord-Ouest dû à sa proximité de la faille septentrionale. Associées aux vulnérabilités importantes causées par la dégradation environnementale, le changement climatique (se traduisant notamment par une forte sécheresse) et une gouvernance faible, ces menaces naturelles sont la cause d'une importante précarité pour la population de ces départements.

La misère humaine et les pertes économiques occasionnées par les catastrophes peuvent toutefois être évitées ou réduites à travers une politique de prévention s’appuyant sur des plans d’occupation du sol et d'urbanisation tenant compte des risques et le contexte socio-économique et environnemental. La mise en œuvre d’une politique de prévention guidera à la gestion raisonnée et intelligente de l’espace en limitant l’urbanisation dans les zones à risques, et des terrains agricoles ou naturels sans accès aux infrastructures de base et aux services publics, contribuant ainsi à l’amélioration de la sécurité alimentaire et sanitaire des individus.
Les défis en termes d'intégration de la réduction des risques dans l’aménagement du territoire et la planification urbaine en Haïti sont divers :

  • Manque de connaissance des facteurs de causalités des risques et des moyens de prévention et d’atténuations des risques ;
  • Faible codification de l’occupation du sol et de l’aménagement du territoire et faible mise en œuvre des normes de construction ;
  • Manque de vision stratégique et de compétences dans ce domaine ;
  • Faible gouvernance et absence de coordination des activités de réduction des risques et d’occupation du sol.

Le projet vise à réduire l’impact des catastrophes naturelles sur les populations du département du Nord-Ouest et de l’arrondissement de Gros-Morne, dans le département voisin de l’Artibonite, et sur leurs moyens de subsistances à travers une réorientation de l’occupation du sol basée sur la prise en compte des risques et des potentialités environnementales et économiques de l’espace. Ce projet devrait permettre à terme aux populations de la région ciblée d’accroître leurs revenus (réduction de la pauvreté économique) et d’améliorer l’accès aux services de base.

Résultats escomptés



  • Une cartographie multirisque (inondation, mouvements de terrains, séismes, submersion marine/tsunami, sécheresse et dégradation des sols) couvrant la totalité du Département du Nord-Ouest ainsi que l’arrondissement de Gros-Morne dans l’Artibonite est élaborée en collaboration étroite avec les institutions nationales et les structures décentralisées de l'État dans une approche de transfert des compétences.
  • Des directives de bon usage du sol et d’atténuation des risques sont élaborées et diffusées, en accompagnement des structures décentralisées (collectivités locales, directions départementales, délégations et vice-délégations et autres) dans le but de préserver les moyens de subsistance des communautés vulnérables et d’améliorer leur cadre de vie.

Prochaines étapes

  • Développement, diffusion et mise en œuvre de cartographie des aléas (inondations, mouvements de terrains, séismes, submersion marine/ tsunami, aléas sécheresse et dégradation des sols) dans le département du Nord-Ouest ainsi que l’arrondissement de Gros-Morne dans le haut Artibonite en étroite collaboration avec les institutions nationales et les structures décentralisées de l'État dans une approche de transfert des compétences ;
  • Identification des enjeux (urbanistiques, socioéconomiques et environnementaux) et traduction de la connaissance des risques naturels (cartographie multirisques) en directives de bon usage du sol et d’atténuation des risques (élaborés et diffusés) en accompagnement des structures décentralisées (collectivités locales, directions départementales, Délégations et vice-délégations et autres) dans le but de préserver les moyens de subsistance des communautés vulnérables et d’améliorer leur cadre de vie ;
  • Traduction de la connaissance des risques en documents d’information préventive à l’échelle départementale, communale et locale ;
  • Renforcement des capacités des différents cadres techniques institutionnels aux niveaux central et local ainsi que des étudiants du Master géo-risque de l’UEH / (Faculté Des Sciences) ;
  • Renforcement des capacités techniques des autorités locales, des collectivités et des communautés sur l’utilisation des cartes multirisques et les recommandations de bon usage du sol ;
  • Sensibilisation et information des différents acteurs du risque depuis le niveau central jusqu’au niveau local, depuis les décideurs jusqu’aux particuliers.

Défis et opportunités

  • Définir et adapter un cadre légal sur l’intégration des risques naturels dans l’aménagement du territoire ;
  • Doter l’ensemble du territoire d’Haïti de cartographies multirisques en systématisant l’utilisation du guide méthodologique de réduction des risques naturels.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe