Appui à l'efficacité de l’aide

Objectif

Améliorer la capacité du GdH à coordonner et gérer l’aide extérieure.

Résultats escomptés

  • Un système de gestion de l’information sur l’aide pour assurer une gestion transparente, régulière et responsable des flux d’aide extérieure est défini, utilisé de façon publique et professionnelle, et approprié.
  • Un cadre directif opérationnel de coordination et de responsabilisation des acteurs impliqués dans la Un système national d’information sur les flux d’investissement extérieur, leur utilisation et leurs acteurs opérationnel et utilisé.gestion de l’aide externe mise en place et couplée du processus de planification national.
  • La redynamisation de la Direction de la coopération externe du MPCE
    est amorcée et ses capacités de gestion de la coopération au
    développement, y compris de la coopération Sud-Sud, sont accrues.

Contexte et résultats attendus



Le Projet a permis de poursuivre de façon urgente les réalisations effectuées jusque fin 2011 par le MPCE, en conformité avec la Déclaration de Paris de 2005, l’Agenda d’Accra pour Action et le Partenariat de Busan pour une coopération efficace au service du développement approuvés par la République d’Haïti.
L’objectif général du Projet est d’améliorer durablement la capacité du Gouvernement de Haïti (GdH) à coordonner et gérer l’aide extérieure. Son objectif spécifique est de doter le ministère de la Planification et de la Coopération externe (MPCE) et les autres instances concernées de l’État de meilleurs outils, processus et politiques, leur permettant de gérer l’assistance extérieure de façon plus efficace et transparente.

  • Résultat 1 : Opérationnalisation et interfaçage d'un système national d’information sur les flux d’investissement extérieur (MGAE), leur
    utilisation et leurs acteurs.
  • Résultat 2 : Restructuration et capacités accrues de la Direction de la coopération externe du MPCE.
  • Résultat 3 : Renforcement des mécanismes de coordination et d’efficacité de l'aide entre tous les partenaires.

Principaux résultats atteints à ce jour

Une opérationnalisation en plusieurs temps

  • Une équipe nationale de suivi constituée et renforcée (2 opérateurs de saisie depuis 4 ans au sein de l’équipe et 5 chargés de portefeuilles dont 4 fonctionnaires de la DCE);
  • Un canevas unique de collecte des données sur l’aide externe adopté en février 2012;
  • Après une transition ayant donné lieu à l’harmonisation des données du MGAE avec celles du Bureau de l’Envoyé spécial des Nations Unies pour Haïti (OSE), des collectes régulièrement menées auprès des principaux bailleurs de fonds (février, août et novembre 2013, février 2014...) calé sur le processus budgétaire;
  • Des séances d’information et des formations organisées pour les points focaux des bailleurs et pour des fonctionnaires haïtiens;
  • Des supports d’analyse de données sur l’aide externe accessibles au public sur le site Internet du MGAE : rapports standards, bulletins semestriels diffusés;
  • Des améliorations techniques successives apportées aux versions du MGAE (y
    compris une cartographie de l’aide/module SIG).

Un appui sur plusieurs volets

  • Transfert du patrimoine pertinent de la Commission intérimaire pour la
    reconstruction d’Haïti (CIRH) au GdH/MPCE;
  • Contribution à l’élaboration d’un nouveau cadre officiel de référence pour la coordination de l’aide externe au développement en Haïti (CAED), redonnant le leadership de la gestion de l’assistance externe au GdH, lancé en novembre 2012;
  • Cellules d’appui aux tables sectorielles et thématiques (TST) et aux systèmes d’information intégrées dans le CAED;
  • Le Code de transparence sur l’aide externe, préparé par le projet, a été formulé puis approuvé lors de la 1ère réunion du CEA/CAED en mai 2013;
  • Contribution à la préparation des plans d’action du Secrétariat technique de coordination (STC), cheville ouvrière du CAED et de ses 3 cellules;
  • Contribution à la rédaction d’un Programme conjoint GdH/partenaires d’efficacité de l’aide (PCEA);
  • Appui à une coordination efficace et harmonieuse des bailleurs, y compris auprès du G12+;
  • Une gestion du GdH inspirée des principes internationaux sur l'efficacité de l'aide (adhésion d’Haïti au G7+ et au New Deal).

Prochaines étapes

  • Systématiser la collecte des informations suivant un plan trimestriel en application du Code de transparence.
  • Continuer le traitement et l’enregistrement des données dans le MGAE.
  • Publier et diffuser des rapports statistiques et un rapport annuel sur l’aide publique en Haïti.
  • Conseiller et appuyer le plan de restructuration et de redynamisation de la DCE.
  • Faciliter la mise en place des tables sectorielles et thématiques, en particulier en soutenant la cellule TST du Secrétariat technique de coordination (STC) et le plan de renforcement des Unités d'étude et de programmation (UEP) des ministères techniques.
  • Accompagner le STC du CAED dans l’organisation des réunions du Comité d’efficacité de l’aide (niveaux national et international).
  • Améliorer la formulation et le suivi du plan d’action conjoint entre tous les partenaires du CAED.

Défis et opportunités

Financement

Avoir une vision de financement proactive : depuis l’entrée en fonction du nouveau ministre du MPCE et du nouveau Directeur de la DCE, les réflexions sur la pérennisation sont presque terminées et un plan de redynamisation de la DCE a été approuvé par le Directeur général. Cette restructuration devra s'étaler jusqu’en 2015, il faudra continuer à apporter un soutien externe, certes décroissant mais réel, au MPCE.

Appropriation et leadership

L’utilisation accrue du MGAE par les partenaires nationaux et internationaux permet d’augmenter la capacité du gouvernement d’Haïti à coordonner et planifier les actions concrètes de développement.

Poursuivre le transfert progressif des capacités de collecte et de gestion des données de l’aide externe à la DCE du MPCE.

Continuer à soutenir un leadership cohérent entre le MPCE (via la DCE et le CAED), le MAEC, la Primature et la Présidence sur la gestion et l'efficacité de l'aide.

Le Projet en bref
Statut
Actif
Numéro de projet
74601
Période
Mars 2010 – Déc. 2014
Budget 2013
$USD 5,684,655.07
Décaissements au : 17 février 2014
USD$ 5,006,065.73
Partenaires de mise en œuvre
MPCE (ministère de la Planification et de la Coopération externe)
Bailleurs de fonds
Democratic Governance Thematic Trust Fund, Fonds de reconstruction d'Haïti, Union européenne, gouvernement d'Haïti, Fonds Espagne-PNUD, Canada, PNUD
Localisation
Port-au-Prince (administration centrale) et tout le pays via un site web interactif (https://haiti.ampsite.net/)
Chef de projet
Philippe Chichereau
Contacts
philippe.chichereau@undp.org
Télécharger la fiche de projet
Coordination de l’aide