Autres rapports
  • Atteindre le développement tel qu’on l’envisage, c’est-à-dire inclusif et durable, va au-delà de la recherche de l’égalité entre les hommes et les femmes. Si l’égalité des sexes est une condition sine qua non de développement, la définition d’un partenariat entre les hommes et les femmes est également un moyen indispensable pour obtenir des résultats palpables dans les différents secteurs, qu’ils soient politique, économique, social ou environnemental.

  • Ces dernières années, la violence contre les femmes, y compris la violence sexuelle et la violence domestique (inclues sous le concept de la « violence de genre »), a fait l’objet d’une attention accrue par la communauté internationale. Un grand nombre d’études ont mis en exergue l’impact de ces violences sur la santé des femmes, et plus généralement, sur le développement humain.1 Bien que la violence de genre ne soit certainement pas une problématique nouvelle en Haïti, le séisme de 2010 a eu pour effet de concentrer l’attention des acteurs nationaux et internationaux sur la question.

  • Le Programme des Nations Unies pour le développement a organisé la dernière rencontre annuelle de coordination avec les Sous-récipiendaires de la subvention du Fonds mondial au cours de la deuxième semaine de décembre 2014 à l’Hotel Oasis.

  • En 2012, Population Services International – PSI Research and Metrics a réalisé deux études en Haïti sur les comportements de deux groupes à risque au VIH/SIDA, à savoir les travailleuses du sexe (TS) et les hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes (HARSAH) dans le cadre d’un projet financé par l’USAID PREVSIDA/MARPs (Most At Risk Population).

  • Chef de la Délégation et ambassadeur de l’Union Européenne en Haïti depuis septembre 2015, M. Degert place le renforcement du partenariat entre l’Union européenne et Haïti aussi bien sur le plan politique et économique, que social et culturel, au coeur de ses priorités. Il entend ainsi travailler à renforcer l’efficacité de l’aide européenne en Haïti, tant en ce qui concerne le volet développement que le volet humanitaire.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe