Autres rapports

  • Rapport sectoriel environnement

    L’ouragan Matthew a produit des dommages et des pertes importants à l’environnement de la région du Grand Sud d’Haïti (départements de la Grand Anse, du Sud et des Nippes). Les impacts ont exacerbé une situation déjà précaire de l’environnement et la résilience des peuples dans un contexte économique fragile et difficile avec près de 60% de sa population vivant en dessous du seuil de pauvreté.

  • Rapport sectoriel agriculture

    Le secteur agricole haïtien, particulièrement vulnérable aux aléas climatiques, a souffert de la rigueur de l’ouragan Matthew, classé catégorie 4 sur l’échelle Saphir- Simson, avec des vents de l’ordre de 200 à 250 km/h, qui a touché le pays du 03 au 05 Octobre 2016. Les départements du Sud‘Est, du Sud, de la Grand’Anse et des Nippes, la région Goavienne (Département de l’Ouest), le haut Artibonite et une partie du Nord’ Ouest ont été touchés de point fouet.

  • Rapport sectoriel logement

    Dans le courant de la matinée du mardi 4 octobre 2016, l’ouragan Matthew progressant avec des vents soufflant à plus de 230 km/h, a balayé toute la côte Sud-ouest et le Nord-Ouest de la République d’Haïti.

  • Rapport sectoriel éducation

    Selon les chiffres officiels et partiels du Ministère de l’éducation nationale, 916 écoles fondamentales, dont la grande majorité est publique, 754 établissements secondaires dont 33 lycées et 11 centres professionnels sont touchées dans 8 des 10 départements scolaires du pays. Par conséquent, au moins 150000 enfants et adolescents risquent d’être déscolarisé.

  • Rapport sectoriel eau potable et assainissement

    L’ouragan Matthew a causé de nombreux dégâts dans le secteur Eau Potable et Assainissement, dans le grand Sud notamment. L’ampleur des dommages et pertes inventoriés, estimés à environ 2,936,162,000.00 milliards de gourde, est indissociable des problèmes environnementaux. Les estimations au niveau du secteur, en termes de besoin suite au passage de l’ouragan sont estimées à 3,921,056,515.29 Milliards de gourde. Soixante-trois pour cent (63%) de ce montant est destiné à la réparation et la réhabilitation infrastructures d’eau potable et d’assainissement dans les zones touchées.