Rapport sectoriel santé

Publié le 14 avr. 2017 34 pages
image

Résumé

La situation de santé de la population haïtienne est chroniquement précaire. Elle ne s’améliore que très lentement étant donné les faiblesses du système national de santé et la grande vulnérabilité physique et socio-économique. Le cyclone Matthew a frappé un système déjà assez fragile.

Le Ministère de la santé publique (MSPP) a conduit l’évaluation du secteur santé après la catastrophe causée par Matthew, assisté de quelques partenaires (OPS/OMS, Banque mondiale, ONUSIDA, UNFPA, Abt Associates, MSH, etc.). L’analyse a estimé les Dommages, les Pertes et les Besoins additionnels à court, moyen et long terme à l’aide de méthodes mixtes et de données primaires et secondaires provenant des évaluations aériennes et de terrain, de la littérature, d’avis d’experts, etc.

Tel que recommandé par les autorités, l’étude a couvert l’entièreté des quatre départements directement frappés (Grand’Anse, Nippes, Sud et Sud-Est) ainsi que les communes affectées des départements de l’Ouest et du Nord-Ouest.

Les objectifs de relèvement définis par le secteur santé sont les suivants :

  • réhabiliter/reconstruire les institutions sanitaires (IS) endommagées
  • rétablir rapidement les services de santé dans les zones affectées
  • répondre à l’augmentation de la morbidité (renforcement des services et déploiement de cliniques mobiles)
  • renforcer les programmes prioritaires de santé (vaccination, planification familiale, malaria, hygiène, choléra, nutrition, VIH/Sida, tuberculose, etc.)
  • réduire les risques sanitaires augmentés par la catastrophe (paludisme, choléra, IRA, santé reproductive et infantile, malnutrition, IST, santé mentale, etc.)
  • rétablir et renforcer la surveillance épidémiologique (SISNU, laboratoire, système d’alerte précoce)
  • appuyer le MSPP dans sa gestion des risques et des désastres (niveau central, DDS, UAS et BCS)
  • renforcer les activités de prévention des maladies et de promotion de la santé

L’évaluation a distingué les IS en Dispensaires, Centres de santé, Hôpital, Centre de traitement des diarrhées aiguës (CTDA) et Centre départemental d’approvisionnement en intrants (CDAI). 133 au total ont été endommagées dont cinq complètement détruites. Les dispensaires sont les plus touchés (63%). Six hôpitaux et trois CDAI ont été comptabilisés.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Haïti 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe